Delphinarium de Bruges : nouvelle grossesse compliquée d’une femelle dauphin…

Roxanne, une femelle de 23 ans, d’origine sauvage et importée pour fournir le delphinarium européen en 1988, attend des jumeaux. Le personnel a effectué une échographie, où il est possible de distinguer clairement deux foetus. Bruges-Dauphin saut-(C) photo-depot_com.jpgAucune information n’a filtré concernant l’identité du père. Si cette grossesse n’est pas le résultat d’une insémination artificielle, pratique de plus en plus courante chez les delphinariums pour optimiser les chances de gestation et éviter la consanguinité due au confinement et à la structure rigide et artificielle des groupes sociaux, le père serait le mâle Beachie, également d’origine sauvage et importé du Delphinarium de Harderwijk aux Pays-Bas, à des fins de reproduction, par le delphinarium belge, le 28 septembre 2009. L’autre dauphin mâle du parc, Ocean, âgé de 8 ans et fils de Roxanne n’est pas encore sexuellement mature.

Au niveau européen comme mondial, les gestations et les naissances gémellaires sont extrêmement rares en captivité et chez toutes les espèces de cétacés sauvages. La mise bas de Roxanne est prévue en octobre 2011 mais il est donc incertain qu’elle la mène à terme. Si c’est le cas, il pourrait s’agir d’une première mondiale grâce à la naissance et la survie de deux jumeaux dauphins en captivité. Des femelles grands dauphins ont déja donné naissance des jumeaux en captivité mais ces derniers n’ont survécut que quelques jours.

Il est important de souligner, que, comme chez l’homme, les grossesses gémellaires présentent un risque accru de complications périnatales et de mortalité infantile et maternelle. Les vétérinaires du delphinarium ne conçoivent pas pour autant d’interrompre la gestation.

Cette grossesse délicate succède au rétablissement très difficile d’une autre femelle, Yotta, qui a frôlé la mort en novembre dernier, après avoir donné naissance à un petit mort-né. Le delphinarium avait dû fermer ses portes durant un mois. Bruges-Dauphin echoue spontanement(C) photo-depot.jpgProblèmes connus au Delphinarium de Bruges

Le delphinarium de Bruges est l’unique delphinarium encore ouvert en Belgique. Sa structure est indépendante, contrairement à certains delphinariums faisant partie de parc à thème (ex. Parc Asterix) ou de structures de type « aquarium » plus importantes (ex. Marineland d’Antibes). Le delphinarium est une entreprise principalement commerciale dont l’entrée est tarifée de 21 euros et dont les fins sont de proposer un divertissement basé sur la présentation de spectacles des dauphins et d’un pourcentage faible de contenu pédagogique. Hors des spectacles, le bassin n’est pas accessible au public.

Sa structure couverte et son éloignement géographique des côtes impliquent que l’eau du bassin soit artificiellement salée et que les dauphins ne soient jamais en contact avec l’air frais et le soleil. Une scientifique renommée et spécialiste du comportement des cétacés, la Dr. T. Frohoff, évalua l’état des conditions de vie des dauphins captifs au delphinarium lors d’une visite en 2005. Elle identifia un certain nombre de problèmes et une gamme de comportements stéréotypés des dauphins liés au stress et au confinement. Ces comportements incluent la nage répétée autour du bassin toujours dans le même sens, les dauphins frappant de leur caudale la surface, le « chuffing » (production de brèves exhalations aigües et répétées), les dauphins « mendiant » de la nourriture, s »échouant spontanément à plusieurs reprises sur le bord du bassin, ouvrant leurs mâchoires vers les membres du public (signe d’agression) et donnant des coups de tête. Les dauphins ne participant pas au spectacle reproduisent les tours produits par les autres dauphins durant le spectacle (Frohoff, 2005).  Ces comportements stéréotypés, l’agression interspécifique et envers l’homme sont communs chez les mammifères prédateurs en captivité, comme les dauphins, les ours ou les grands félins, lorsqu’on les prive des conditions nécessaire et d’un espace suffisant pour reproduire un comportement naturel comme la chasse  (Rose et al., 2009 et Clubb et Mason, 2003).

  Source & vidéo de l’échographie : lacapitale.be  (06.05.11) hln.be  (05.05.11) Références bibliographiques :
Frohoff, T. 2005. Report on Observations and Preliminary Assessment at Boudewijn Seapark Dolphinarium in Brugge, Belgium. Report to Global Action in the Interest of Animals. September 28.

Clubb, R. and Mason, G. 2003. Captivity effects on wide-ranging carnivores: animals that roam over a large territory in the wild do not take kindly to being confined in Nature, 425: 473.

Site : boudewijnseapark.be   Femelle sauvage et ses jumeaux-Morey Firth (C) Asprey.jpgVoir également laNewsen rapport : Belgique – Le delphinarium du Boudewijn Seapark fermé : un bébé mort-né !   Pour en savoir plus sur l’espèce commune en delphinarium : Le grand dauphin   (Tursiops truncatus)

Le marsouin traité à l'aquarium de Vancouver est décédé d'une hydrocéphalie...
Pour ou contre le projet Sea World à Hammamet ?