Le cétacé du mois de juin : la baleine franche…

La baleine franche de l’Atlantique Nord
(Eubalaena glacialis, Müller 1776)
Eubalaena_glacialis_with_calf-DP-(C)NOAA.jpg
Anglais : North Atlantic Right Whale
Espagnol : Ballena franca del Atlántico Norte
Allemand : Atlantischer Nordkaper

Sous-ordreMysticeti
Famille :  Balaenidae
Genre Eubalaena
Espèce : L’une des trois espèces du genre Eubalaenaavec la baleine franche australe E.australiset la baleine franche du Pacifique nord E.japonica.

LE SAVIEZ-VOUS ?
Le nom de «baleine franche» a été donné par les baleiniers car l’espèce était une proie lente, facile d’accès, très riche en huile et qui flottait après sa mort.

Habitat :  Eaux côtières de l’Atlantique nord.

Population: 400 individus.

Identification sur le terrain:  Assez facile

1.   Grande taille, couleur foncée,
2.   Absence d’aileron dorsal,
3.   Souffle en forme de «V»

Taille:  Adulte: 11-18 mètres – A la naissance: 4-4,6 mètres.Poids : 6,3 -11,7 tonnes – A la naissance: 1300 kg.
        Description : Seule baleine de l’hémisphère nord dépourvue d’aileron dorsal et dont la tête est recouverte de callosités. Femelles plus grandes que les mâles. Massive et imposante. Bleu noir à brun foncé. Excroissances formant un dessin propre à chaque individu, autour des yeux et du rostre. Ces callosités jaunes ou orangées sont des colonies de poux de mer. Mâchoires archées. Pectorales larges et développées en forme de spatule. Caudale échancrée aux pales pointues.

Régime alimentaire: Invertébrés: copépodes, krill, ptéropodes et bernacles au stade larvaire. Nage la gueule entrouverte dans les masses flottantes afin de filtrer les particules alimentaires.

Comportement: Espèce migratrice. Quelques 2200 km sont parcourus par les femelles qui se déplacent annuellement de leur site d’alimentation, dans le Golfe du Maine, vers les eaux chaudes des sites de reproduction, au large de la  Floride et de la Géorgie (USA).

Reproduction: Maturité sexuelle: 9-10 ans. Gestation: 12 mois. Mise bas à un unique petit. L’intervalle entre les naissances, qui a augmenté au cours des dernières années, est de 3 à 6 ans. Statut de conservation : Espèce de baleine la plus menacée.

IUCN: EN: Menacée d’extinction
CITES: Appendice I
  800px-Eubalaena_glacialis_smiling.jpg  Menaces : Prélèvements: La chasse intensive a pratiquement mené l’espèce à l’extinction. Les baleiniers recherchaient ces baleines riches en huiles, et lentes, qui présentaient également l’avantage de flotter une fois mortes. Le moratoire sur la chasse aux baleines franches fut établi en 1937. Quelques violations au moratoire furent reportées, au moins jusqu’en 1968.

Extinction: La population réduite d’environ 400 individus dans l’Atlantique nord et une natalité très basse (1 a 2 % par an) menacent toujours l’espèce d’extinction (non renouvellement des générations, risques de consanguinité).

Trafic maritime: Le couloir de migration est situé sur un axe de navigation très fréquenté. Des mesures de protection extraordinaires (suivi aérien, communication avec les embarcations, limites de vitesse à 10 nœuds), ont été établis aux USA pour minimiser le risque de collisions avec les bateaux, qui causent des dommages corporels et parfois la mort. Entre 1970-1999, 35% de la mortalité de l’espèce fut attribuée aux collisions avec des bateaux. Ces collisions, variant de 1 à 2,6 par an entre 1999 et 2006 menacent toujours la population d’extinction. Les nouvelles mesures de conservation réduiraient de 74% les risques de collision durant la migration.

Pêches: La collision avec le matériel de pêche est une seconde source de mortalité. Les lignes de pêche et les filets s’enroulent parfois autour des baleines, causant leur asphyxie, des blessures, l’incapacité de s’alimenter ou de se déplacer. Deux individus ont pu être secourus en employant une technique innovante et efficace au moyen de l’administration de sédatifs.

Pollution acoustique: Susceptible de perturber la communication et l’orientation des cétacés basée sur des émissions de sons à basse fréquence.

Référence: http://www.nmfs.noaa.gov/pr/species/mammals/cetaceans/rightwhale_northatlantic.htm
Crédits photo: © NOAA, © Frank servayge-Flickr

Télécharger la fiche pédagogique fichier pdf  Baleine franche de Biscaye.jpg  Découvrez les Cétacés des mois précédents ! : Le dauphin commun à bec court Le mésoplodon du Pérou Le marsouin de Dall La baleine grise Le grand dauphin Le rorqual de Bryde Le globicéphal tropical

Le grand cachalot

Le béluga

La baleine à bec de Blainville Le marsouin aptère L’inie de Geoffroy Le céphalorhynque de Commerson La baleine à bec de Cuvier Le dauphin de Risso La baleine bleue Le lissodelphis Boréal La fausse orque Le dauphin d’Hector

Découvrez les autres espèces de cétacés dans le dossier : Classification illustrée des cétacés du Monde  

Mission scientifique sur les baleinoptères depuis Port-Vendres...
Quand les dauphins frustrés s'en prennent aux marsouins...