Opération « 23000 dauphins massacrés… 1 € pour faire la différence ! » : 2ème bilan…

106,45 €C’est la somme collectée à ce jour pour l’opération « 23000 dauphins massacrés… 1 € pour faire la différence !« , soit 19 participants à ce jour.Une opération qui continue doucement… et que nous vous invitons à rejoindre sans tarder ! Notre équipe adresse ses plus sincères remerciements à :Virginie Charbonnier, Frédéric Duran, Carole Barouh, André Lavalley, Delphine Martin David, Nelly Dacquay, Cécile Bissonnier, Alexandra Mason, Nicolas Delmer, Sakina Carré, Laurent Wery, Yves Lucas, Centre Valran (pour ses deux dons), Sophie Guillet, Stéphane Gragnic, David Delpouy, Robert Coulée (pour ses deux dons), Sophie Castreuil, Alain Bosso. Si vous avez effectué un don, avant le 7 août, pour cette opération et que votre nom ne figure dans la liste, merci d’adresser un mail à sandra@reseaucetaces.org  Autres nouvelles concernant l’opération et des actions contre les massacres de dauphins au Japon :– Fin 2010, trois agences immobilières – l’Agence des Alpilles, l’Agence du pays d’Arles et l’Agence de Fontvieille – situées en Provence s’étaient engagées à reverser 5% de leur chiffre d’affaires à Save Japan Dolphins, via Réseau-Cétacés. La promesse a été tenue et 2 333 € ont ainsi été récemment transférés ! Notre équipe adresse, là encore, ses plus sincères remerciements, à ces trois agences soucieuses du sort des dauphins ! – Le 26 juin, Réseau-Cétacés a été invité par Stéphane Paoli, animateur du « Journal 3D » sur France Inter, afin de parler, en direct, du massacre des dauphins au Japon et de l’opération « 23000 dauphins massacrés… 1 € pour faire la différence ! » FranceInter.jpg– En parallèle, Réseau-Cétacés a lancé un concours de dessin destiné aux enfants afin de soutenir l’action de Save Japan Dolphins. Voir : Réseau-Cétacés organise un concours de dessin ! – Par ailleurs, notre équipe a répondu favorablement à l’appel du Dolphin Project concernant un rassemblement international contre le massacre des dauphins au Japon – et organisera le relais parisien du Dolphin Day (« journée pour les dauphins« ) le 1er septembre.  Comment rejoindre l’opération ?  Vous pouvez faire un don individuel et/ou télécharger un « kit collecte » et remporter ainsi les prix mis en jeu pour récompenser les meilleurs collecteurs ! Don individuel :– En adressant tout simplement 1 € (ou plus…!) à Réseau-Cétacés avant le 30 septembre 2011 ! . Par Paypal/CB  via le lien suivant :  paypal.com  (paiement en ligne sécurisé)Important : si vous utilisez ce mode de paiement, merci de bien vouloir, en parallèle, adresser un mail à sandra@reseaucetaces.org  nous informant de votre démarche afin que les fonds soient attribués à cette opération précisément.. Par chèque : Réseau-Cétacés, « Dauphins Japon », BP 23 – 92122 Montrouge Cedex, France (ordre du chèque : « Réseau-Cétacés »). – En faisant suivre cette information à tous vos contactsafin qu’ils en fassent de même !  PressRoom_bloody20cove.jpg L’intégralité des fonds ainsi récoltés sera reversée à Save Japan Dolphins dirigée par Ric O’Barry, personnage principal du documentaire oscarisé en 2010 « The Cove » (voir bande-annonce en fin de message), fervent défenseur de la cause des dauphins au Japon. En 2009 et 2010, plus de 3 000 € ont été collectés par le biais de cette opération et reversés à Save Japan Dolphinspour financer le travail de Ric O’Barry au Japon visant à stopper le massacre.Don collectif :Nouveauté ! Cette année, notre équipe a décidé de récompenser vos efforts de collecte ! Téléchargez le kit collecte ci-dessous et diffusez-le parmi vos proches, au sein de votre société, chez vos commerçants, dans votre école etc…

Les 4 meilleurs collecteurs seront récompensés !!!

1er prix : une sortie en mer avec l’association Al Lark, pour deux personnes, à la rencontre des dauphins de la baie du Mont Saint Michel (date au choix après validation du planning Al Lark) et deux adhésions Megapterapour 2012

2ème prix : un Pack « Adopter un dauphin«  et une adhésion Megaptera pour 20123ème prix : une clé USB dauphin et une adhésion Megaptera pour 20124ème prix : une adhésion Megaptera pour 2012Télécharger la boite à collecte fichier pdfTélécharger la note d’information qui accompagne la boite fichier pdf Important :lors du retour de la collecte, n’oubliez pas de retourner la fiche téléchargeable ci-dessous.

Télécharger la fiche à joindre à la collecte fichier pdf

Pourquoi rejoindre l’opération ?   Chaque année, du 1er septembre au 31 mars, les autorités japonaises autorisent le massacre de 23 000 dauphins ! Ceux-ci périssent dans d’atroces souffrances… Traqués, par des pêcheurs sans scrupules…

La finalité de ces tueries est la consommation alimentaire.En effet, la viande de cétacé est appréciée par certains, entre autre au Japon et se vend très cher. Cependant, cette consommation s’adressant à une clientèle de luxe, sa commercialisation reste très limitée.

A ce propos, il est utile de rappeler que les eaux côtières japonaises sont excessivement polluées, par conséquent l’ingestion de la viande de cétacé demeure néfaste pour le consommateur : risque de troubles neurologiques en raison de l’importance de la concentration en mercure et substances cancérigènes dans le foie des cétacés.

Certains dauphins capturés lors de ces chasses sont également vendus aux delphinariums…

L’abattage, pratiqué de manière extrêmement violente, est mené de deux manières :

– En pleine mer : les pêcheurs transpercent la chair des cétacés avec des harpons et les hissent, à l’aide de crochets de bouchers, encore vivants, sur le bateau ;

– Sur le rivage : les pêcheurs contraignent les cétacés à s‘échouer sur la plage (en utilisant, par exemple, des appareils qui émettent un bruit sourd afin que les dauphins paniquent) et les mettent à mort en leur assénant des coups de piques dans le crâne ou en les égorgeant. Vidéo montrant les massacres  (âmes sensibles s’abstenir).
Un ancien chasseur de dauphins japonais de 54 ans, reconverti en Whale-Watcher depuis 1996 – activité qu’il reconnaît comme étant beaucoup plus rentable – a déclaré que ces tueries lui étaient devenues insoutenables et a commenté « Le sang gicle de la gorge des dauphins, leur agonie se prolonge au-delà de six longues minutes… Ils pleurent, ils se débattent dans l’eau sanglante en nous regardant les yeux grands ouverts…»

Cet ancien pêcheur milite d’ailleurs aujourd’hui activement pour la protection des dauphins.

 Merci de partager sans modération !          Merci pour les cétacés qui seront épargnés grâce à votre mobilisation ! Voir également :savejapandolphins.org

Un mail pour aider les dauphins au Japon...
Féroé : la tradition justifie-t-elle la chasse au dauphin ?