Retrouvailles familiales en Arctique…

De lointains cousins se sont croisés récemment dans les eaux glaciales du Grand Nord canadien, première rencontre entre deux branches d’une même famille qui ne s’étaient pas vu depuis, littéralement, des millénaires. Ce n’était qu’une question de temps, remarquez…  Bowhead whale -Foxe Basin- Nunavut-Canada- (C) Ansgar Walk.jpgUne équipe dano-américaine, suivant par satellite les déplacements de 122 baleines depuis 10 ans, a pour la première fois observé des baleines boréales du Pacifique et de l’Atlantique se croiser dans l’Arctique, rapporte la revue savante Biology Letters. Formant une seule et même espèce, la baleine boréale (Balæna mysticetus) est séparée en deux populations distinctes depuis des milliers d’années par les glaces de l’Arctique canadien, qui ne fondent pas à chaque été. Les cétacés ayant besoin de respirer à l’air libre, ce mur de glace représentait pour elles un obstacle infranchissable, mais le réchauffement climatique gruge petit à petit le couvert de glace de l’océan Arctique.

Deux spécimens avaient été détectés faisant des avancées inhabituelles dans les années 2000, mais sans plus. Puis, en septembre dernier, deux autres individus — l’un provenant de l’est, l’autre de l’ouest — ont poussé jusque dans l’Arctique central, où leurs aires de déplacement se sont chevauchés pendant deux semaines.

Dans le même registre, un baleine grise (Eschrichtius robutus), espèce connue pour ne vivre que dans le Pacifique, a été aperçue l’an dernier… le long des côtes israéliennes, dans la Méditerannée.

Source : cyberpresse.ca  (21.09.11)

Le cétacé du mois d'octobre : la vaquita ou marsouin du Golfe de Californie...
Le cétacé du mois de septembre : le plataniste du Gange / dauphin de l'Indus...