Relâcher ou non une orque sauvage : la justice tranche…

Au grand dam des écologistes, un juge hollandais a décidé, ce lundi 22 novembre, d’autoriser un delphinarium du pays à céder à un parc d’attraction canarien l’épaulard en détresse qu’il avait recueilli en 2010.  Free morgan foundation.jpgTrouvé épuisé et affamé dans la mer des Wadden (Mer du Nord) en juin 2010 et recueilli depuis par un delphinarium de Harderwijk (Pays-Bas), un épaulard baptisé Morgan déchaîne les passions. Soutenue par des philanthropes et certains scientifiques, la Free Morgan Foundation créée par des protecteurs de l’environnement pour aider l’animal, préconise de le ré-acclimater progressivement à la vie sauvage, tandis que le delphinarium souhaite le céder à un parc marin des Canaries.

« [Le site canarien] est un environnement artificiel, un petit bassin en béton. Loro Parque est déjà surpeuplé avec quatre orques adultes plus un jeune. Ils sont contraints de divertir le public quatre fois par jour. (…) Ces animaux sont des esclaves du divertissement », affirme Lara Pozzato, spécialiste en biologie marine.

« Le parc à thème est la meilleure option pour elle, parce que c’est là qu’elle pourra vivre dans un groupe [d’orques], et c’est le mieux que nous pouvons lui offrir. (…) Il s’agit d’un environnement artificiel, c’est une vie différente, mais c’est une bonne vie tout de même », pense au contraire Niels van Elk, ancien vétérinaire du delphinarium de Harderwijk.

Un juge d’Amsterdam lui a finalement donné raison lundi, autorisant le transfert du cétacé vers les Canaries. Les écologistes, persuadés que le voyage sera fatal à Morgan, ont déposé une plainte pour tenter d’enrayer l’opération. Leur plan serait de mettre petit à petit l’animal en contact avec un groupe de congénères sauvage au large de la Norvège, pour qu’il soit accepté par le groupe.

Source : maxisciences.com  (22.11.11)  Note de Réseau-Cétacés : malgré les efforts de La coalition Orca et du combat judiciaire mené durant plusieurs mois, le juge hollandais a autorisé le transfert définitif de l’orque Morgan vers le Loro Parque à Tenerife où elle devrait arriver le 29 novembre. Elle deviendra alors propriété de Sea World, propriétaire des orques du Loro Parque et dont les cétacés sont « en prêt » au parc des Canaries.

RC regrette qu’une chance n’ait pas été donnée à l’orque sauvage d’être réhabilitée et de retrouver son groupe familial identifié en Norvège, bien que le succès de cette réhabilitation n’ait pas été a priori garanti. RC déplore la future utilisation de cette espèce protégée pour le dressage et la production de spectacle au sein d’un établissement commercial, comme c’est le cas  pour les deux espèces de cétacés T.truncatusetO.orcadétenus en France.

Pour voir la vidéo du transfert : Orka-Morgan-vertrekt-naar-Tenerife    Pour lire l’histoire détaillée de la tentative de réhabilitation de Morgan, rendez-vous sur le site de la Dolphin Connection, association partenaire de RC, qui a effectué un formidable travail de suivi du cas de Morgan et collecté plus de 1000 euros pour les frais judiciaires de la Coalition Orca :

blog-les-dauphins.com    Actualité en rapport :  Une orque capturée au large des Pays-Bas…   Mise à jour sur l’état de santé de l’orque sauvage recueillie par le Delphinarium de Harderwjik… Le Delphinarium de Harderwijk souhaite le maintien en captivité de l’orque Morgane…   Pays-Bas : le transfert d’une orque dans un zoo des Canaries autorisé…  

Ric O’Barry, entraîneur de « Flipper » : « N’achetez plus de billets ! »
Nouvelles en bref des cétacés captifs – Novembre 2011...

Laisser un commentaire