Des dauphins dans l’étang de Berre (Marseille) ?

Initiative – Un océanologue défend un projet de structure d’accueil pour les cétacés captifs.

Un temps, il a pensé à des marsouins. Puis, face à la «prolifération des delphinariums », ces aquariums artificiels pour grands dauphins, la figure de ce cétacé s’est imposée à lui. Océanologue et directeur de recherche honoraire au CNRS, Guy Imbert porte un projet, pas si fou que cela assure-t-il, d’installer des dauphins à l’Etang de Berre. Son idée ? Profiter de la réouverture du tunnel du Rove pour aménager un site d’accueil et les préparer à recouvrer la liberté. « Sur sa partie entre le port de commerce de Marignane et le port du Pin, le canal de navigation présente des caractéristiques proches de l’habitat côtier qu’ils retrouveraient une fois relâchés dans leur espace naturel », affirme t-il. 800px-Bottlenose_dolphin_with_young.JPGÉtude de faisabilitéReste à convaincre les financeurs et les collectivités locales. Guy Imbert a déjà embarqué dans l’aventure Pierre-Yves Cousteau, ambassadeur de l’Union internationale pour la conservation de la nature — tous deux donneront ce soir une conférence sur le sujet à Marseille(NB : voir aticle source). Celui-ci s’est engagé, « si ce projet était pris en considération par les pouvoirs publics », à prendre en main une étude de faisabilité. Il faudra dans tous les cas attendre que l’opération de réouverture du tunnel du Rove soit menée à terme. « D’ici trois à quatre ans, notre projet pourrait voir le jour », espère Guy Imbert. Un premier groupe de 7 à 8 individus prendrait alors doucement le chemin collectif de la liberté.
Caroline Delabroy
Source :  20minutes.fr   (08.12.11)

Votre rêve est de devenir dresseur d'orque ? On ne donne pas cher de votre peau ! (Partie 1)
Nouvelle-Zélande : sauver les orques grâce aux lois anti-esclavage...

Laisser un commentaire