La collaboration du gouvernement du Canada avec les communautés du Nord ouvre la voie à une croissance du commerce international de certains produits de narval…

OTTAWA, ONTARIO–(Marketwire – 20 déc. 2011) – L’honorable Keith Ashfield, ministre des Pêches et des Océans, et l’honorable Leona Aglukkaq, ministre de la Santé et ministre de l’Agence canadienne de développement économique du Nord, ont émis la déclaration suivante aujourd’hui, par suite de la nouvelle selon laquelle le commerce international de produits du narval de quatre communautés du Nunavut pourrait reprendre dès maintenant.  Narwhal (C)sweart_FLickr.jpg«Notre gouvernement est ravi de souligner le fait que Pêches et Océans Canada, en sa qualité d’autorité en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction, a émis des avis de commerce non préjudiciable pour les stocks estivaux de narvals de l’île Somerset, de l’inlet de l’Amirauté, du détroit d’Éclipse et de l’est de l’île de Baffin. Grâce à ces avis de commerce non préjudiciable, les habitants du Nord pourront faire le commerce international des produits du narval issus de la chasse de 2011 dans ces quatre zones.

Des avis rétroactifs de commerce non préjudiciable ont aussi été émis pour l’inlet de l’Amirauté et l’est de la baie de Baffin pour 2010. Le commerce des produits de ces chasses sera aussi permis à l’échelle internationale en vertu de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction.

Les avis sont fondés sur un processus de révision par les pairs prudent comprenant une collaboration étroite et la rétroaction de nos partenaires de cogestion, comme Nunavut Tunngavik inc., le gouvernement du Nunavut, le Conseil de gestion des ressources fauniques du Nunavut, les organisations de chasseurs et de trappeurs et les communautés du Nord.

Notre gouvernement reconnaît l’importance de la chasse traditionnelle au narval pour les communautés du Nunavut. Ces derniers événements sont bienvenus pour plusieurs communautés du Nord, et nous poursuivrons notre collaboration avec nos partenaires de cogestion afin de mettre sur pied, d’ici 2013, un plan de gestion qui permettra à la chasse durable de se poursuivre tout en nous conformant à nos obligations internationales continues.

Nous partageons avec les dirigeants du Nunavut et leurs communautés le but de tisser une relation durable de collaboration qui reflète notre objectif commun, soit une population de narval durable dont tire profit la collectivité du Nord aujourd’hui et demain.»

Renseignements

Frank Stanek
Relations avec les médias
Pêches et Océans Canada
613-990-7537

Barbara Mottram
Attachée de presse
Cabinet du ministre
Pêches et Océans Canada
613-992-3474
Source : marketwire.com   (20.12.11)

Plus d’une centaine de pays consomment de la viande de mammifères marins...
Ramer 3200 km pour sauver les dauphins !