Des baleines grises menacées traversent le Pacifique…

Des baleines grises, espèces menacées d’extinction, traversent actuellement le Pacifique. Des scientifiques sont parvenus à suivre leurs déplacements ce qui permettra de mieux protéger cette espèce à l’avenir.  mother-calf (C) Tomcio77-FLickr.jpgDeux baleines grises de l’ouest femelles, baptisées Agent et Varvara, ont quitté la côte de la Russie à la fin de l’année dernière et sont désormais à mi chemin de l’autre rive dans le Golfe de l’Alaska, d’après un communiqué de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature.

Pour la seconde année consécutive, une équipe internationale de scientifiques a réussi à mettre des puces à ces baleines menacées au large de l’île de Sakhalin et l’équipe suit désormais ces animaux par satellite.

La population de baleines grises de l’ouest est classée dans la catégorie des espèces gravement menacées sur la Liste Rouge des espèces menacées de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN).

Les scientifiques ont très peu d’informations sur les chemins de migration et les zones d’hivernage de cette population et ont donc du mal à mettre en place des mesures pour les protéger.

La taille estimée de la population de baleines grises de l’ouest en 2010 était d’environ 136 baleines, dont seulement 30 femelles matures.

Les scientifiques ont très peu d’informations sur les chemins de migration et les zones d’hivernage de cette population et ont donc du mal à mettre en place des mesures pour les protéger.

Ces derniers souhaitent en savoir plus sur leurs déplacements afin de développer plus facilement des mesures de conservation appropriées.

Six baleines ont été marquées cette année, mais seules Agent et Varvara sont encore suivies, les autres marqueurs s’étant probablement détachés des animaux.

Jusqu’à présent, ces baleines suivent le même chemin que Flex, un mâle qui avait été suivi en 2010.

Cette recherche représente un travail de collaboration internationale majeur et est réalisée par l’Institut Severtsov d’Ecoloie et d’Evolution de l’Académie Russe des Sciences (IEE RAS) et par l’Institut des Mammifères Marins de l’Université de l’Oregon.

L’étude est par ailleurs réalisée en collaboration avec le Service National des Etats-Unis pour les Pêcheries Marines ainsi que pour la Réserve de Biosphère Naturelle de Kronotsky.

La recherche a été menée en 2011 et a été commandée par le Commission Baleinière Internationale ainsi que par l’UICN, avec des financements de Exxon Neftegas Ltd., et Sakhalin Energy Investment Company Ltd.

Source :  actualites-news-environnement.com  (11.01.12)  Actualité récente en rapport :Les routes migratoires de la faune sauvage en danger…   Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable :La baleine grise

Le cétacé du mois de février : le dauphin de Fraser...
Les dauphins parlent la langue des baleines en dormant !

Laisser un commentaire