Sauvetage d’une baleine à bosse en Guadeloupe (Dimanche 12/02/12)…

Les baleines à bosse viennent à peine d’arriver en Guadeloupe (premières observations cette semaine), que ce dimanche, vers 11 heures, un plaisancier a alerté Philippe GODOC de l’aquarium de Guadeloupe qu’un grand cétacé était en difficulté devant Petit bourg.   baleine à bosse entravée.jpg L’animal semblait s’être pris dans une bouée de couleur rouge. Philippe nous a immédiatement prévenus et nous nous sommes immédiatement rendus, de notre domicile à l’aquarium. Nous avons embarqué à bord de l’un de ses bateaux, accompagnés de Stéphane POUPIN de l’association BREACH ainsi que de Romuald, moniteur de plongée à l’aquarium. Entre temps, tous les services compétents (DEAL, Parc National de la Guadeloupe, gendarmerie et Nadège GANDILHON de l’association BREACH avaient été alertés). La principale difficulté était de réussir à retrouver l’animal. Arrivés devant Petit Bourg, les agents du Parc étaient dèja sur place mais n’avaient pas localisé la baleine. Christina a rapidement repéré son souffle. Nous nous sommes doucement approchés et avons pu constater qu’il s’agissait d’une baleine à bosse d’environ 9 mètres, probablement non gestante. Elle trainait derrière elle, cinq bouées qui l’empêchaient de plonger et ralentissaient son allure. Après une rapide concertation entre tous sur la manière de procéder, Romuald s’est mis à l’eau, juste à côté du bateau et a réussi à libérer la baleine de ses entraves. La gendarmerie nautique est alors arrivée pour nous demander si tout se passait bien. Nous nous sommes assurés qu’elle ne risquait plus de s’échouer sur les côtes et l’avons accompagnée jusqu’à ce qu’elle montre définitivement qu’elle allait mieux. Effectivement, ses apnées étaient bien plus longues et son allure plus rapide. Nous l’avons laissée faire route vers les Saintes et sommes rentrés, heureux d’un tel dénouement.L’animal avait dû se prendre ce matin dans ce piège puisque les bouées sont de la marque « DULAC GUADELOUPE », le nom du bateau du pêcheur est « ZOUSS ».Bravo à Philippe GODOC qui s’est montré très réactif et excellent pilote, à Romuald pour sa disponibilité et à Stéphane POUPIN pour sa générosité. Les agents du Parc National avaient également secouru aujourd’hui, deux tortues marines dont une amputée d’une patte. L’aquarium, comme à son habitude, les a recueillies afin de leur prodiguer les soins nécessaires. Nous aimerions beaucoup qu’un vrai réseau de secours aux cétacés en détresse ou échoués puisse se mettre en place en Guadeloupe. L’enthousiasme et les compétences de chacuns, ont bien montré ce dimanche, les possibilités qu’aurait une telle organisation.

Les Heures Saines, Olivier SCHOTTE et Christina LILLAZ Dr vétérinaire
heures-saines.gp    Actualité récente en rapport :Guadeloupe : avez-vous vu des dauphins en difficultés ?    

Quatre cachalots échoués meurent à Yancheng (Chine)...
Vidéo - Brésil : des baigneurs viennent au secours de 30 dauphins après leur échouage !