Dolphin Day à Bruxelles – Témoignage d’Amandine, Déléguée RC en Belgique…

Ce sont près de 93 villes qui ont répondu présents à l’appel de Ric’O Barry pour ce Japan Dolphin Day, jour de manifestation symbolique devant les ambassades du Japon à travers le monde entier pour dénoncer et condamner le massacre des cétacés qui se déroule chaque année.

japan-dolphin-day-Brussels-2012 (2).jpg

Pour rappel, le mois de septembre rime avec la reprise du massacre des dauphins au Japon, sur les côtes de Taiji. Pendant 7 mois, des milliers de dauphins vont mourir dans d’atroces souffrances, sous la barbarie ignobles de pêcheurs sans scrupules, noyés sous des filets, blessés à mort à coups de harpons, de couteaux ou encore étouffés par des morceaux de bois plantés dans leur évent.
Aucun ne sera épargné, les petits, les femelles et mères, les mâles, les plus âgés, tous finiront sans vie dans une mer rouge sang, la baie de la honte. Leur chair sera revendue sur les étales des supermarchés, dans les restaurants, à prix d’or, sous le nom de « viande de baleine », met de luxe au Japon. Le reste finira dans les cantines scolaires avoisinantes. Sachant que la chair de dauphin est hautement toxique en polluants (notamment du plomb et du mercure), dépassant largement les normes autorisées, et que ces derniers sont très dangereux pour la santé d’un point de vue neurologique , le commerce de cette viande est un véritable scandale sanitaire sur lequel le gouvernement et les autorités japonaises s’autorisent à fermer les yeux.
Mais il y a aussi la complicité de l’industrie de la captivité qui est étroitement liée à cette chasse sanglante. En effet, parmi les cétacés ramenés dans la baie, quelques « beaux » spécimens seront sélectionnés par des dresseurs venus sur place et seront revendus 150 000 dollars aux delphinariums. Dans la baie de Taiji ou dans un bassin, c’est une mort précoce qui menace des milliers d’individus innocents.
Et c’est pour dire STOP à cela que de nombreuses personnes se sont rassemblés pour ce Japan Dolphin Day.
Ce samedi 1er septembre 2012 à Bruxelles, nous étions près de 75 (chiffres selon la police) à manifester devant l’ambassade du Japon.

C’est dans l’indifférence totale des médias et des politiques que nous avons scandé notre mécontentement sous des « Japan, shame on you » (Japon, honte à toi) mais aussi que nous avons tous écouté avec attention les discours de Monsieur Yvon Godefroid, grand défenseur belge des dauphins, soulignant une minute de silence pour les dauphins qui se retrouveront dans la baie de Taiji.
Nous espérons tous de ne pas devoir nous retrouver en ce même endroit l’année prochaine, que cela cesse.
Amandine, Réseau Cétacés.

Premiers massacres de dauphins dans la baie de Taiji au Japon...
Massacres de dauphins au Japon : Réseau-Cétacés & Géraldine Pahaut s'associent pour collecter des fonds...