Le Capitaine Paul Watson s’exprime…

Il y a 35 ans que j’ai fondé Sea Shepherd Conservation Society ; pendant toutes ces années, j’ai tout fait pour agir de manière non-violente et dans les limites de la loi.
                   editorial-130107-1-121202-A-TW-PaulPhotoShoot-11.jpg

Sea Shepherd n’est pas une simple organisation de protestation, et nous n’avons jamais appelé à la désobéissance civile. Nous sommes une organisation de lutte contre le braconnage créée pour faire appliquer le droit international de protection de la nature. Nous menons nos opérations dans le respect des directives définies dans la Charte Mondiale de la Nature de l’ONU, qui autorise des ONG à but non lucratif ainsi que de simples citoyens à faire appliquer le droit international de protection de la nature.

Sea Shepherd, au cours de son histoire déjà bien longue, n’a jamais infligé la moindre blessure physique à quiconque. Certes, il nous est arrivé de violer certaines règles bureaucratiques: il en est ainsi du Seal Protection Actau Canada, qui prétend protéger les phoques canadiens. Mais si nous avons agi de la sorte, c’était pour contester la validité de ces règles, qui, justement, étaient en contradiction avec la Charte canadienne des Droits et Libertés. Partout ailleurs, nous avons toujours mené nos opérations dans le respect du droit national ou international.

En 1998, Sea Shepherd s’est plié à un ordre donné par les garde-côtes américains de ne pas s’approcher à moins de 600 mètres d’une opération de chasse à la baleine menée par des Indiens Makah dans l’État de Washington.

Je n’ai personnellement jamais été condamné pour aucun crime que ce soit.

C’est pourquoi Sea Shepherd Conservation Society aux État-Unis et moi-même (en tant que citoyen américain) devons nous soumettre à l’injonction de comparaître devant la cour fédérale américaine du 9ème circuit.

J’ai été personnellement cité dans cette injonction: j’ai donc démissionné de mon poste de Président de Sea Shepherd Conservation Society aux Etats-Unis et en Australie. J’ai également abandonné mes responsabilités en tant que Directeur Exécutif de Sea Shepherd Conservation Society aux Etats-Unis. De même, je ne détiendrai plus aucun poste rémunéré au sein de Sea Shepherd dans aucun pays où notre organisation est officiellement reconnue et mène des opérations en tant qu’association à but non lucratif.

J’ai également démissionné de mon poste de responsable de campagne pour l’Opération Tolérance Zéro. Je serai remplacé par Bob Brown, originaire de Tasmanie, ancien chef de file du Parti des Verts australien et ancien sénateur australien.

Enfin, j’ai cessé mes fonctions en tant que Capitaine duSteve Irwin, qui seront maintenant assumées par le Capitaine indien Siddharth Chakravarty. Les trois autres capitaines de la flotte sont des citoyens suédois, français et australien.

En tant que citoyen américain, je me dois de prendre en compte et de respecter la décision de la cour fédérale américaine du 9ème circuit: je ne violerai donc pas l’injonction temporaire accordée à l’Institut japonais de Recherche sur les Cétacés. Je participerai en tant que simple observateur et dans le respect des limites fixées par la cour fédérale du 9ème circuit.

Pour de plus amples informations, reportez-vous à l’article Sea Shepherd Australie prend le commandement de la campagne pour la défense des baleines en Antarctique
Source : seashepherd.fr (07.01.13)

Réseau-Cétacés vous présente l'association "Delphineaux"... !
Cosmétiques : des microbilles de plastique polluent l'océan...

Laisser un commentaire