Vidéo – Baleine en péril : les recherches suspendues (« Capitaine Crochet », mise à jour)…

(Rivière-du-Loup) Capitaine Crochet, le rorqual commun qui s’est empêtré dans un casier de pêche au crabe il y a près d’un mois, manque toujours à l’appel. L’animal a été vu pour la dernière fois jeudi dans le secteur de Longue-Rive sur la Côte-Nord. Si l’équipe de spécialistes qui tente de lui venir en aide ne baisse pas les bras, mardi, on a convenu de suspendre les recherches actives.

19 06 13 bis.jpg


«Ni les patrouilles aériennes ni celles sur l’eau n’ont permis de localiser l’animal. La zone de recherche avait pu être élargie jusqu’à Baie-Comeau, mais personne n’a rien vu. Nous avons alerté tous les observateurs du territoire. Lorsque Capitaine Crochet sera localisée, les manoeuvres de sauvetage pourront reprendre avec les équipes qui demeurent disponibles», explique Robert Michaud du Groupe de recherche et d’éducation sur les mammifères marins (GREMM). «Quand Capitaine Crochet faisait surface ces dernières semaines et que je devais expliquer sa situation aux passagers de mon navire, je sentais qu’ils devenaient tristes», note Agathe Poitras, guide naturaliste en chef chez Croisières AML. «Tous se sentent concernés, mais tellement impuissants. On veut aider, mais on ne peut rien faire.» Le fait d’avoir perdu la trace du mammifère marin ne signifie pas que tout soit terminé. «En début de saison, ces animaux explorent le territoire. Ce n’est donc pas étonnant que Capitaine Crochet ait quitté notre secteur, peut-être pour trouver une autre source d’alimentation. D’autres rorquals communs ont aussi quitté», poursuit M. Michaud. Chaque année, Urgences mammifères marins dénote dans le Saint-Laurent jusqu’à 20 cas de baleines empêtrés dans des engins de pêche. Ces cas sont peu documentés, par contre. L’organisme cite une étude détaillée qui démontre qu’entre 1970 et 2009, dans le secteur du Canada atlantique et de la côte est des États-Unis, 1762 cas de mortalité de grandes baleines ont été dénombrés, étudiés et documentés. L’empêtrement dans de l’attirail de pêche a été la cause principale de décès, avec 323 cas. L’étude démontre aussi qu’entre 1980 et 2004, au moins 73 % des baleines noires de l’Atlantique, une espèce en voie de disparition, se sont empêtrées dans de l’attirail de pêche. «Dans le fleuve, ce n’est pas considéré comme un problème très fréquent, à cause de l’intensité moindre des activités de pêche et des types d’engins utilisés. À d’autres endroits problématiques, on a développé des types de matériel qui permettent à l’animal de se défaire en cas d’empêtrement. Parce que c’est une catastrophe pour les baleines, mais aussi pour les pêcheurs», conclut M. Michaud. Capitaine Crochet a été localisée le 6 juin au large de Tadoussac, avec un immense casier de crabe ancré sur la tête. Si vous voyez l’animal, composez le 1 877 722-5346. Signe que la vie suit son cours dans le Parc marin Saguenay-Saint-Laurent, Tic-Tac-Toe, une baleine à bosse aussi très connue, y a fait son entrée lundi, rejoignant son amie Blanche-Neige, une autre habituée. Source & vidéo : lapresse.ca (18.06.13)


Actualité récente en rapport :

Vidéo – Rorqual commun empêtré dans des cordages au large de Tadoussac…

Communiqué de Presse – Rorqual empêtré au parc marin du Saguenay-Saint-Laurent… Vidéo – Des spécialistes tentent de sauver une baleine en péril dans le Saint-Laurent, (« Capitaine Crochet » mise à jour)…

Un dauphin retrouvé mort, échoué à Frontignan...
Vidéo - Des spécialistes tentent de sauver une baleine en péril dans le Saint-Laurent, ("Capitaine Crochet" mise à jour)...

Laisser un commentaire