Il capture les images incroyables d’un dauphin chassé par des orques…

Le photographe Christopher Swann a immortalisé la traque menée par un groupe d’orques contre un dauphin. Des images au moins aussi saisissantes que le récit de l’homme, spécialisé dans l’observation des mammifères marins depuis deux décennies.

30 07 13.jpg

Contrairement à ce que pourrait laisser penser la trilogie à succès Sauvez Willy, les orques font partie des plus redoutables prédateurs marins. Embarqué dans une expédition au large des côtes mexicaines, le photographe Christopher Swann l’a constaté au moment d’immortaliser la traque menée par des épaulards contre un dauphin qui avait perdu la trace de ses congénères.

La proie capturée en plein vol

Pour capturer cette scène extraordinairement rare, l’homme a du suivre la course-poursuite pendant plus de deux heures. Au départ, un petit groupe d’orques a repéré une dizaine de dauphins qui s’étaient aventurés aux abords des côtes mexicaines, provoquant chez eux un mouvement de panique immédiat. Rapidement, la malheureuse proie s’est retrouvée seule et prise au piège par ses assaillants bicolores, avant d’être capturé en plein vol par l’un d’eux.

« Nous ne savions pas où chercher car les orques et le dauphins jaillissaient hors de l’eau au même endroit et disparaissaient dans un éclatement de mousse avant de réapparaître à un tout nouvel endroit » a expliqué Christopher Swann au Daily Mail. « A un moment, l’épaulard est brusquement sorti de l’eau, à six ou sept mètres en face de notre bateau. Il a dû monter à environ quatre mètres au-dessus de l’eau et faisait cap droit sur nous. Nous pensions tous qu’il allait atterrir sur le bateau, mais il est passé de peu à côté ».

« Ils jouaient avec lui »

Très marqué par ce moment, le photographe décrit une traque intense : « la terreur du dauphin qui luttait pour sa survie était palpable. On pouvait presque sentir son cœur battre et les décharges d’adrénaline qui fusaient ses veines (…) Il faisait sans cesse machine arrière face aux orques, mais à chaque fois, un autre venait bloquer son chemin. A trois ou quatre reprise, les orques ont même réussi à frapper le dauphin hors de l’eau, en plein vol. C’était incroyable de voir comme ils se jouaient de lui.

 » Et une fois la proie attrapée face au soleil couchant, « les épaulards ont disparu subitement, tout comme le corps du dauphin, et le calme est revenu. Tout était fini. »


Source & photos : gentside.com  (27.07.13)

Baleine à bosse, "à force de la regarder de trop près... vous finirez par ne plus la voir !"...
Nager avec les dauphins un rêve parfois accessible... !