Japon : une mer rouge sang suite au massacre des baleines (globicéphales)…

Des images choquantes et bouleversantes viennent de faire surface, montrant un banc de globicéphales (baleines) qui se fait massacrer sur une côte japonaise. 563494_237597713057133_1287719516_n.jpg

Prises au piège, ces créatures sans défense sont montrées serrées les unes contres les autres pendant les dernières heures qu’il leur restait à vivre avant d’être traînées sur le rivage et charcutées.

Ces animaux endurèrent des heures de souffrances avant de finalement succomber à une mort agonisante, ont rapporté des associations pour la protection des animaux.

Hier, les dernières baleines restantes erraient dans le sang de leurs congénères, avec d’horribles images de la « Sea Shepherd Conservation Society »(une association pour la préservation de la vie sous-marine) montrant des bébés baleines nageant désespérément aux côtés des corps déchiquetés de leurs parents.
Les plus jeunes n’étaient pas assez gros ou dignes d’intérêt par rapport aux quotas, explique « Sea Shepherd », et après plusieurs heures ils furent relâchés dans la mer et livrés à eux-mêmes.

18 globicéphales au total furent massacrés dans ce sacrifice animal brutal et les chances de survie des baleineaux abandonnées sont très minces, a déclaré l’association pour la préservation sous-marine. Aujourd’hui, d’autres associations pour la protection animale ont furieusement réagi à ces scènes tragiques. « La façon dont (les baleines) ont été tuées n’a pas été pensée pour être rapide, mais pour minimiser la quantité de sang dans la crique », a dit Clare Perry, directrice de la « Environnemental Investigation Agency » (agence de recherches sur l’environnement). Malgré l’interdiction intergouvernementale de l’ « International Whaling Commission » sur la pêche commerciale à la baleine depuis 1986, le Japon a continué à massacrer des baleines au nom d’un permis spécial accordé par les Nations Unis. Depuis 1986, le Japon en a tué 14 000.

L’association PETA pour un traitement éthique des animaux a déclaré au HuffPost :
« Des recherches ‘scientifiques discréditées et la tradition sont tout simplement des excuses pour le meurtre quotidien des baleines dans un monde qui refuse un tel barbarisme ». La viande de baleine est un aliment de luxe au Japon, mais l’intérêt pour ce met raffiné est en pleine expansion, explique Greenpeace. Le Japon a même servi de la viande de baleine dans les cantines scolaires dans le cadre d’une initiative gouvernementale pour réduire les énormes stocks accumulés, a révélé Reuters. Source & photos : huffpostmaghreb.com  (13.09.13)

Source photo : facebook.com/SeaShepherdCoveGuardiansOfficialPage
Actualité récente en rapport :
Massacres de dauphins au Japon, saison 2013/2014 – 1ère mise à jour…

AGIR pour la protection des dauphins au Japon

Réseau-Cétacés a mis en place une brochure d’information à télécharger ci-dessous.

Ce document pdf présente plusieurs avantages :

– écologique,
– économique,
– facile à partager avec vos contacts,
– facilité d’accès aux liens internet qui y figurent, un simple clic vous permettra d’ouvrir la page concernée.

Agir pour presentation site.jpg

Télécharger le document en format pdf fichier pdf

Liens en rapport :

ricobarrysdolphinproject

SeaShepherdCoveGuardiansOfficialPage

Important ! Vous êtes journaliste, enseignant, responsable d’une médiathèque ou vous avez un projet précis concernant la sauvegarde des dauphins au Japon ? Réseau-Cétacés se propose de vous adresser gracieusement un exemplaire du DVD « The Cove, la Baie de la Honte ».

Diffusé en France par Luc Besson et oscarisé en 2010, ce documentaire dénonce de manière intelligente et audacieuse les massacres de dauphins au Japon.

Contact : Sandra Guyomard   –  sandra@reseaucetaces.org 


Japon - Massacre de dauphins : "La baie de la honte" veut faire goûter ses produits de la mer...
Massacres de dauphins au Japon, saison 2013/2014 - 1ère mise à jour...

Laisser un commentaire