Un exemple d’association entre oiseaux marins et cétacés au large du Brésil…

Plus de 120 Océanites de Wilson ont été vus mangeant les restes des proies de Dauphins à long bec.

Muriel Duhau (2) concours photos 2011 pour site.jpg

Plusieurs oiseaux marins sont connus pour s’associer aux cétacés ou aux grands poissons se nourrissant afin de profiter des proies dérangées par leur passage et/ou des restes de leurs repas.

Des puffins ont ainsi été vus se nourrissant à proximité des dauphins dans les eaux de l’archipel des Açores. Cinq espèces d’oiseaux (Fou brun, Frégate superbe, Sterne hirundinacée, Goéland dominicain et Cormoran olivâtre) ont été observées profitant des pêches des Dauphins de Guyane (Sotalia brasiliensis). Le Puffin de Parkinson (Procellaria parkinsoni) dépend étroitement des dauphins pour son alimentation dans l’est de l’Océan Pacifique. L’Océanite de Wilson (Oceanites oceanicus) profite aussi des restes des repas des Orques épaulards (Orcinus orca).

Le 6 octobre 2012, dans le cadre du projet scientifique « Expedições de Avistagem em Alcatrazes » mené par la station écologique Tupinambás en partenariat avec les yachts clubs Ilhabela et Barra do Una et l’Instituto Oceanográfico da Universidade de São Paulo, des biologistes ont observé une troupe de 13 Dauphins à bec étroit (Steno bredanensis) poursuivant un banc de Sauteurs (Oligoplites saliens) non loin de l’île de Montão de Trigo, au large de la côte de l’état de São Paulo au Brésil. Des Océanites de Wilson les suivaient.

Une fois les poissons attrapés, ils étaient coupés en morceaux avant d’être mangés, leurs restes flottant alors à la surface : ceux-ci ont attiré les océanites et il se sont rassemblés en groupes (« radeaux ») (dont un de 18 oiseaux) pour manger ces restes. Deux jeunes Frégates superbes (Fregata magnificens) participaient aussi au festin. Au total, de 120 à 150 océanites étaient présents. Plusieurs photos sont visibles dans l’article original publié en 2013 dans la revue brésilienne Biota Neotropica.

Les Océanites de Wilson se nourrissent principalement d’amphipodes, de krills et de calmars, mais ils recherchent aussi le plancton et les restes de repas. Ils longent les côtes brésiliennes lors de leur migration pour rejoindre leurs sites de nidification, et la rencontre d’un groupe de dauphins en chasse a sûrement constitué pour eux une bonne opportunité d’alimentation au milieu des vastes étendues marines où la nourriture est dispersée.

Cette observation est intéressante par le nombre d’oiseaux impliqués et par la proximité de la côte. Source & liens complémentaires : ornithomedia.com (23.09.13)

A La Réunion, les baleines réussissent leur "come back"...
Coupe de l'America : du vent et une baleine dans la baie de San Francisco...