Vidéo – Deux baleines de Cuvier établissent des nouveaux records de plongée…

Une baleine vient tout juste de battre le record du monde de plongée en profondeur. Cette baleine à bec de Cuvier est descendue à 2.992 mètres de profondeur, tandis qu’une seconde retenait son souffle pendant 138 minutes.


Deux baleines de Cuvier établissent des nouveaux records de plongée par Gentside Découverte

La baleine de Cuvier est la nouvelle championne de la plongée sous-marine. Jusqu’à présent, c’est l’éléphant de mer du Sud qui détenait le titre, mais celui-ci vient tout juste de se faire détrôner par cette baleine discrète, mais courante.

La baleine de Cuvier avait toujours été une adversaire de taille pour l’éléphant de mer du Sud, mais ses habitudes de plongée étaient tellement extrêmes et peu observées que leur étude s’avérait difficiles. Mais, grâce à des données satellite, les biologistes marins ont pu enregistrer cette plongée phénoménale.

Un phénomène sans précédent

Une des baleines suivies par les scientifiques a ainsi effectué cette descente monstrueuse de près de 3 km de profondeur. En parallèle, un autre spécimen a lui décidé de retenir son souffle le plus longtemps possible. Résultat, il a passé 138 minutes sous l’eau sans respirer, soit un peu plus de deux heures.

« Dans les deux cas, ce sont des nouveaux records de plongée pour un mammifère », rapporte Gregory Schorr, biologiste pour le Cascadia Research Collective, dans un article publié par PLOS ONE.

Naturellement, ces baleines sont déjà les maîtres de profondeurs, préférant déjà largement nager et chasser à plus de 1.000 mètres de profondeur. Les chercheurs sont parvenus à placer des étiquettes de suivi près des nageoires dorsales de huit baleines de Cuvier, afin de traquer leurs déplacements au large des côtes de la Californie, pendant plusieurs mois. Repérées par les satellites, les deux baleines ont donc été prises en flagrant délit de record du monde.

Difficiles à observer

L’étude des baleines à bec a toujours été difficile, car elles passent la plupart de leur temps dans les profondeurs, loin des côtes. Elles n’approchent pas non plus les bateaux pour surfer sur les vagues, comme les dauphins.

Les baleines de Cuvier sont peut-être les mieux connues de ce groupe de mammifères, explique Randall Davis, biologiste spécialiste de mammifères marins, non inclue dans l’étude, au National Geographic.

De précédentes études suggèrent ainsi que les baleines de Cuvier, absentes uniquement des eaux polaires, possèdent deux modes de plongée. Des longues et profondes expéditions où elle se repère avec l’écholocalisation. Et de courtes et silencieuses plongées en eaux peu profondes, dont l’objectif reste encore mystérieux. « C’est remarquable d’imaginer ces mammifères sociaux à sang chaud poursuivant activement leur proie à de telles profondeur, à des kilomètres de leur besoin physiologique le plus basique : l’air », s’étonne Gregory Schorr, repris par Discovery News.

D’ailleurs, après des mois a observer les baleines plonger pour se nourrir, Gregory Schorr a été très surpris par l’escapade de l’une d’entre elles à 3.000 mètres de profondeur. Le chercheur a même d’abord pensé à un problème sur l’appareil de suivi.

Championne de la plongée

Le dernier record était détenu par les éléphants de mer de Sud, capables de plonger à 2.388 mètres de profondeur ou de retenir leur souffle sous l’eau pendant 120 minutes.

Le record de la baleine de Cuvier est désormais indiscutable, mais leurs capacités vont bien plus loin.

Car, si l’éléphant de mer ou le grand cachalot ont besoin d’une longue période de récupération après chaque plongée, ce n’est pas le cas de la baleine de Cuvier. Seules deux minutes lui sont nécessaires !

Malheureusement, l’espèce représente aussi 69% des cas d’ensablement de mammifères marins dus aux opérations militaires par sonar. Gregory Schorr et son équipe tentent actuellement de recouper l’utilisation de sonars avec leurs données. Cela permettrait de déterminer si, oui ou non, les sonars ont un effet sur le comportement extraordinaire de plongée de ces baleines.


Source : maxisciences.com (28.03.14)


Actualité récente en rapport :

Une baleine à bec en partie ressuscitée par de la viande séchée…

Vidéo - Les baleines à bosse, des cétacés moins inoffensifs qu'on ne pense... !
Vidéo - Le premier traducteur dauphin-humain a peut-être déjà fonctionné... !