Vidéo – La restauration d’un tableau révèle une énorme créature marine…

Au Royaume-Uni, des restaurateurs d’oeuvres d’art ont nettoyé un tableau néerlandais datant du XVIIe siècle, et ils ont fait une surprenante découverte : une énorme baleine dissimulée dans le paysage marin de la peinture.



La restauration d’un tableau révèle une énorme créature marinepar Gentside Découverte

Certains détails des tableaux s’effacent au fil du temps, mais il arrive parfois que des éléments de ces peintures soient volontairement dissimulés. Un tableau du début du XVIIe siècle peint par l’artiste hollandais Hendrick van Anthonissen a récemment révélé une énorme baleine après la restauration de la toile.

La peinture représente un paysage marin et met en valeur des petits groupes de personnes rassemblées, l’air de rien, sur une plage de La Haye aux Pays-Bas.

Ce sont des restaurateurs d’oeuvres d’art de l’Université de Cambridge, au Royaume-Uni, qui ont été surpris de découvrir une baleine échouée à l’arrière plan de ce tableau du XVIIe siècle. « Cela avait l’air d’une peinture modeste représentant une très paisible scène de plage d’hiver », explique Shan Kuang, une étudiante en conservation à l’Université de Fitzwilliam Museum à Cambridge. « Il y avait des groupes de personnes rassemblées. Je ne savais pas vraiment pourquoi ils étaient là, mais cela ne semblait pas normal ».

Un travail méticuleux C’est Shan Kuang qui a été chargée de nettoyer la surface de la toile à l’Institut d’Hamilton Kerr à Cambridge.

Le restauratrice en herbe a tout d’abord méticuleusement retiré une couche de vernis. En règle générale, on retrouve ces couches d’enduit sur les peintures à l’huile pour les protéger, mais celles-ci finissent par jaunir au fil du temps.

Lorsque Kuang a entrepris son nettoyage, une figure a commencé à transparaître à l’horizon du paysage du tableau, à côté d’une forme qui ressemblait à une voile. La restauratrice a alors débuté un travail d’orfèvre pour faire apparaître distinctement la mystérieuse silhouette. « J’ai pu enlever le repeint en grattant avec un scalpel et en utilisant des solvants choisis avec soin. J’ai dû procéder très délicatement et souvent travailler avec un microscope pour m’assurer qu’aucun dommage n’ait été fait à la peinture. C’était très satisfaisant de voir la baleine apparaître lentement », raconte Shan Kuang.

Une dissimulation mystérieuse

Mais pourquoi la baleine a-t-elle été dissimulée ? Les chercheurs du Fitzwilliam Museum se sont notamment appuyés sur des documents historiques qui relatent que plusieurs baleines se sont échouées sur la côte néerlandaise au début du XVIIe siècle. Ils pensent que la baleine échouée sur la plage aurait pu avoir un caractère offensant au cours des siècles à venir, mais il ne s’agit que d’une supposition.

Une analyse de la peinture suggère que sa modification est très ancienne, mais pas contemporaine de l’époque à laquelle elle a été réalisée, vers 1641. D’après l’analyse, les changements effectués sur la toile ont eu lieu au XVIIIe ou XIXe siècle, avant qu’elle ne soit donnée au Fitzwilliam Museum en 1873.

« Les peintures étaient souvent des éléments de décoration d’intérieur qui étaient adaptés pour être dans certains environnements – ou ajustés en fonction de l’évolution des goûts », explique l’étudiante dans un communiqué. « Il est possible que la baleine ait été supprimée parce que la présence d’un animal mort était considérée comme offensante – ou peut-être que sans la baleine l’image était plus commercialisable ».

 
Source :  maxisciences.com (06.06.14)

Emission à écouter - Les habitants des abysses...
Fukushima : le Japon va créer un mur de glace souterrain pour éviter de polluer l'océan Pacifique...