Vidéo – Canada : un plongeur fait une rencontre exceptionnelle avec un béluga…

Dans les eaux d’une île du Canada, un plongeur a fait une incroyable rencontre avec un béluga solitaire.


Un plongeur fait une rencontre exceptionnelle avec un bélugapar Gentside Découverte

Au Canada, dans les eaux froides de l’île de Terre-Neuve, une rumeur évoquait la présence d’un béluga solitaire qui avait pris l’habitude de nager dans un port de la péninsule de la Baie Verte. Devenu une sorte de célébrité locale, les habitants n’ont pas hésité a aller admirer l’animal des quais et du bord de la rive. Toutefois, Shaun Majumder, un acteur canadien, a été un peu plus ambitieux que les simples spectateurs.

En effet, l’homme de 42 ans n’a pas hésité à braver les eaux glaciales de la région afin de tenter d’apercevoir de plus près la baleine blanche. Après quelques secondes de nage, Shaun s’est finalement rendu compte que le béluga lui-même était venu lui rentre visite ! Le mammifère marin a tout d’abord scruté le plongeur au loin, puis s’est finalement approché de très très près.

Pendant plusieurs minutes, Shaun a littéralement nagé dans le bonheur ! Et pour cause, les deux compères ne se sont pas lâchés et ont nagé ensemble côte à côte. Au bout d’un long moment, la créature blanche est finalement repartie d’où elle est venue, laissant l’acteur canadien enrichi d’une belle expérience.

Une espèce menacée

Delphinapterus leucas surnommé la baleine blanche, le dauphin blanc ou encore le marsouin blanc, est un magnifique cétacé de l’océan Arctique. Cette créature blanche à la particularité d’avoir l’un des sonars les plus performants du règne des cétacés. Un outil qui lui est indispensable pour s’orienter dans les épais canaux de glaces immergés, formant de dangereux labyrinthes.

Malheureusement, le béluga fait partie de la longue liste des espèces menacés d’extinction. En cause ? Les conséquences de la suractivité humaine. En effet, depuis plusieurs dizaines d’années, ces mammifères marins sont exposés à divers polluants comme les composés organochlorés (solvants, pesticides, insecticides, etc), les hydrocarbures et les métaux lourds.

Une étude a mis en évidence que le marsouin blanc possède le taux de cancer le plus élevé de tous les cétacés… De plus, diverses infections probablement liées à ces polluants ont également été recensées, notamment au niveau des voies respiratoires et gastro-intestinales. Par ailleurs, la pollution n’est pas le seul problème causant des dommages aux bélugas.

Des sons sous-marins néfastes ?

Si quelques populations se laissent approcher par des embarcations humaines, d’autres au contraire s’en méfient. Il est d’ailleurs admis que le bruit des moteurs peut perturber l’appareil auditif des bélugas. Toutefois, des études sont en cours afin d’étudier si l’impact de ces sons sous-marins menacent leur comportement. À ce jour, on estime entre 72.000 et 144.000 le nombre de bélugas vivant dans les eaux canadiennes.

Source :  maxisciences.com (29.07.14)
Actualité récente en rapport :
Pétition – Les bélugas sont en danger… ! Vidéo – La baleine béluga, merveille du Québec sous surveillance…
Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable :Le béluga

Vidéo - Kim Kardashian critiquée par la Peta après avoir nagé avec des dauphins...
Vidéo - Argentine : en balade en kayak, ils sont soulevés par une baleine...

Laisser un commentaire