Corse : un dauphin mourant euthanasié sur la plage de Saint-Florent…

C’est une bien triste fin de vie qu’a connue une femelle globicéphale dimanche dernier à Saint-Florent. Le cétacé s’est échoué une première fois dimanche vers 17 heures sur la plage de Farinole. Les baigneurs ont remis l’animal à l’eau. 800px-Pilotwal1.JPG



Visiblement à bout de force le dauphin est parvenu vers 23 heures sur la plage de la Roya où les pompiers ont été alertés pour le remettre à l’eau et le repousser vers le large. Mais le périple de ce cétacé n’était pas terminé puisque lundi matin, cette femelle a été aperçue dans le port de Saint-Florent.

Il a encore été dirigé vers l’extérieur du plan d’eau et placé sur le chenal de circulation des bateaux des plaisanciers. C’est seulement à ce moment que Cathy Cesarini, qui fait partie du réseau national échouage (RNE), a été prévenue par les autorités au sujet de ce mammifère marin. La spécialiste des cétacés s’est donc dirigée sur la zone où avait signalé le globicéphale.

« Il ne faut absolument pas toucher un dauphin ou tout autre animal marin qui s’échoue sur une plage. Dans un premier temps un animal qui vient de la sorte sur une plage est en fin de vie. D’autre part, en général ils sont porteurs de maladies qui peuvent être transmissibles à l’homme. Dans tous les cas, il faut avertir les pompiers ou les gendarmes qui connaissent la démarche à suivre. Les touristes qui ont remis cette femelle à l’eau n’ont fait que rallonger son agonie et sont susceptibles de développer des maladies », a martelé la spécialiste.

Avec l’aide d’un membre du RNE, qui est aussi vétérinaire, ils ont alors pris en charge le dauphin pour l’euthanasier sur la plage de la Roya.

Les premières analyses de l’autopsie pratiquée par Cathy Cesarini ont mis en lumière que la femelle, de 3,5 mètres et de 400 kg, était atteinte d’une septicémie.

La ponte des tortues marines Par ailleurs, plusieurs signalements de tortues marines se rendant sur les plages de sable de la côte Est de la Corse ont été rapportés à Cathy Cesarini.

À chaque fois le comportement adopté par les baigneurs n’a pas été le bon comme l’a précisé Cathy Cesarini : « Lorsque les tortues marines se rendent sur la plage et sortent de l’eau ce n’est pas parce qu’elles sont perdues. Ces animaux sauvages savent très bien ce qu’ils font. Ils se rendent sur le sable pour pondre, il est donc essentiel de les laisser effectuer leur périple afin d’assurer la préservation de l’espèce et la tranquillité de ces tortues. Si de tels cas devaient se produire à nouveau je demande aux baigneurs de téléphoner aux sapeurs-pompiers ou à la gendarmerie pour signaler ce phénomène. Un périmètre de sécurité sera alors établi sur la plage pour permettre l’éclosion des œufs de tortues. » Source :  corsematin.com (13.08.14) Source photo :  wikimedia.org

Belgique - Ces filets qui tuent les marsouins...
Vidéo - Brésil : une baleine de 35 tonnes échouée sur une plage de Rio...