Southwest Airlines va mettre fin à son partenariat historique avec SeaWorld… !

La compagnie aérienne américaine Southwest Airlines a annoncé aujourd’hui qu’elle mettra un terme à son partenariat historique avec SeaWorld à la fin de cette année.Airplane_Wing.jpg


Sea Shepherd avait appelé en janvier dernier Southwest Airlines à rompre ce partenariat datant de 25 ans et à cesser de promouvoir SeaWorld à bord de ses avions. Nous leur avions même proposé un partenariat en leur montrant à quel point leur flotte aurait meilleure allure avec le Jolly Roger Sea Shepherd, un logo qui représente la protection de la faune marine, et non son exploitation. Même s’il paraît peu probable que cette proposition aboutisse dans un futur proche, nous sommes heureux d’annoncer que Southwest Airlines a été sensible à l’appel des activistes du monde entier et que la compagnie va retirer le nom et les images SeaWorld de sa flotte. Les deux entreprises ont déclaré qu’elles cessaient leur partenariat d’un commun accord, Southwest Airlines précisant qu’il s’agissait d’une décision stratégique dans l’optique d’une expansion internationale. Cependant, il semble que le soutien populaire que Sea Shepherd a reçu suite à son appel auprès de Southwest Airlines a été déterminant. Cette campagne bénéficie également des retombées du documentaire Blackfish, dénonçant SeaWorld pour son traitement abject de ses animaux en captivité. A l’instar du travail continu de documentation des Gardiens de la Baie de Sea Shepherd à Taiji au Japon, l’industrie de l’aquariophilie est tâchée de sang. Des populations entières de dauphins et de petites baleines sont rabattues dans la tristement célèbre baie de Taiji pour y être tuées ou séparées pour toujours de leurs familles pour exposition au public. Ils ne sont pas uniquement placés dans des parcs proches de Taiji mais partout dans le monde. La sélection pour la captivité se fait au même moment que l’abattage, malgré les démentis des autorités et pêcheries de Taiji. Il est indéniable que l’industrie de la captivité des mammifères marins, dont SeaWorld est un acteur clé, est inextricablement liée à ces tueries. Même si SeaWorld se justifie de ne pas avoir d’animaux issus des chasses à Taiji, l’entreprise a reçu en toute discrétion l’autorisation de la part de l’Administration nationale océanique et atmosphérique des Etats-Unis (NOAA en anglais) d’importer Kirara, un dauphin à flancs blancs du Pacifique, né en captivité au Japon, mais dont les parents ont été arrachés à leur milieu naturel. SeaWorld pourrait aussi obtenir des bélugas sauvages de Russie si l’Aquarium de Géorgie gagne son procès contre la (NOAA) pour les importer aux Etats-Unis et ensuite les répartir entre les aquariums et les parcs marins. Cela tâcherait encore davantage les mains de SeaWorld déjà pleines de sang. Nombreuses sont les histoires de morts prématurées d’animaux malgré leurs soi-disant soins et d’entraineurs blessés voire tués par des baleines stressées et désespérées. Sea Shepherd félicite Southwest Airlines pour son choix de rendre possible: un futur aux parcs et aquariums vides et aux océans pleins, un futur sans tueries à Taiji suite au rejet de l’industrie de la captivité, un futur où les cétacés peuvent enfin nager librement dans leur milieu naturel au côté de leurs familles. Source : newspress.fr (19.08.14) Source photo : wikimedia.org 
Actualité récente en rapport :
Une campagne contre la captivité des orques fait plonger Seaworld à la Bourse… ! Vidéo – Face aux critiques, SeaWorld va agrandir les delphinariums de ses orques…

Orques en captivité : l’effet «Blackfish» peut-il gagner Marineland ?
Une campagne contre la captivité des orques fait plonger Seaworld à la Bourse... !