L’ADN a parlé : les phoques gris sont des tueurs de marsouins…

Il a fallu près de 10 ans aux spécialistes pour découvrir les responsables de la mort d’un grand nombre de marsouins en Mer du Nord. L’enquête a fini par désigner un coupable inattendu : le phoque gris.

1280px-Phocoena_phocoena.2 03 12 14.jpg

ÉCHOUAGE.Il arrive régulièrement que des mammifères marins soient retrouvés échoués sur le littoral avec de larges plaies béantes. Pour les experts, les causes peuvent être multiples. Hélices de bateaux, filets de pêches, prédateurs ou charognards.

MUTILATIONS.Dans le sud de la Mer du Nord, entre 2003 et 2013, l’échouage d’un grand nombre de marsouins (Phocoena Phocoena) mutilés a suscité une controverse entre les scientifiques, les industriels de la pêche et les protecteurs de l’environnement. Est-ce l’homme ou un prédateur qui est responsable de la mort de ces mammifères ?

COUPABLE.Un groupe de chercheurs hollandais pense avoir finalement trouvé le coupable : le phoque gris (Halichoerus grypus). L’étude qui leur a permis d’arriver à cette conclusion a été publiée dans Proceedings of Royal Society B.

Les chercheurs ont détecté de l’ADN de phoques dans les plaies de 3 marsouins

Pour identifier le phoque gris comme responsable, les chercheurs ont étudié les photos et résultats d’autopsie de 1081 marsouins échoués en Mer du Nord entre 2003 et 2013. Ils ont alors remarqué qu’un certain nombre de blessures relevées sur les marsouins correspondaient à des morsures de phoque gris.

ADN.Afin de confirmer cette observation, les scientifiques ont décidé de tenter de retrouver de l’ADN dans les plaies des marsouins. Ce qui relève du défi, l’eau de mer pouvant rincer les blessures et ainsi faire disparaître toutes traces d’ADN. Mais la persévérance des chercheurs a payé.

ATTAQUE.Ils ont en effet été capable de retrouver de l’ADN de phoques dans les morsures relevées sur 3 carcasses de marsouins. Les spécialistes ont également constaté que les blessures contenant de l’ADN de phoques ont été infligé alors que les marsouins étaient vivants. Ce qui prouve que les mutilations sont le résultat d’attaque de la part des phoques. Et non d’un comportement de charognard.

Les attaques de phoques : une des principales causes de mortalité des marsouins

Dans leurs conclusions, l’équipe de chercheurs estiment que les phoques gris sont coupables de la mort d’au moins 17 % des marsouins. Ce qui ferait des attaques de phoques gris une des principales causes de mortalité des marsouins en Mer du Nord. Avec les prises accidentelles des pêcheurs et les maladies infectieuses.

HYPOTHÈSE.Les scientifiques ne savent pas encore pourquoi les phoques gris s’en prennent aux marsouins alors que leur régime alimentaire est normalement constitué de poissons. Leur hypothèse est que les phoques peuvent avoir développé un goût pour ce mammifère marin en se nourrissant de cadavres pris accidentellement dans des filets de pêche.


Source :  sciencesetavenir.fr (28.11.14)


Source photo :  wikipedia.org

Pourquoi la baleine boréale peut vivre 200 ans ?
Açores - Une baleine bleue pique la curiosité des chercheurs...

Laisser un commentaire