Que fait cette baleine grise du Pacifique dans l’océan Atlantique ?

Les baleines grises vivent le long de la côte californienne, dans le Pacifique. Or, l’une d’entre elles a été aperçue proche de l’Espagne en 2010. Une baleine égarée ? Pas forcément…

640px-Ballena_gris_adulta_con_su_ballenato.jpg



SURPRISE. En mai 2010, une baleine grise (Eschrichtius robustus) a été aperçue pour la première fois au large de la côte israélienne. Le même phénomène s’est reproduit la même année près de l’Espagne et en 2013 au large de la Namibie, dans l’océan Atlantique. Ces apparitions ont laissé les spécialistes en Biologie marine perplexes et pour cause : les baleines grises vivent dans le Pacifique. Des chercheurs de l’université de New York ont donc comparé l’ADN de fossiles de baleines grises avec celui de nos cétacés actuels et modélisé l’état des deux océans à différentes périodes. Les résultats, publiés le 9 mars 2015  dans la revue Molecular Ecology , démontrent que ce n’est pas la première fois que cet animal passe d’un océan à l’autre. 

Un vrai globe-trotter 

Selon l’étude, les baleines grises auraient vécu dans les deux océans il y a plusieurs millions d’années (c’est le cas encore aujourd’hui pour d’autres espèces de baleines telles que la baleine à bosse). L’océan Arctique aurait ensuite gelé lors de l’entrée dans un âge glaciaire créant une barrière entre les deux populations de baleines grises. Mais à chaque âge inter-glaciaire, la fonte de l’océan Arctique ouvre à nouveau le détroit de Béring permettant une nouvelle migration de baleines grises vers l’Atlantique. Ces échanges auraient eu lieu à quatre reprises, la dernière remontant à 5.000 ans. Cependant, le nombre d’individus présents dans l’Atlantique a toujours été plus faible que celui du Pacifique. De plus, les raisons de l’extinction des baleines grises de l’Atlantique ne sont toujours pas connues. Mais aujourd’hui, la cause de la migration semble différente. En effet, la fonte de l’océan Arctique est actuellement accélérée par le changement climatique permettant l’ouverture du détroit de Béring et le passage des baleines grises. Malgré l’avantage d’une nouvelle source alimentaire, les cétacés vont surtout devoir s’adapter à un « nouvel » océan Atlantique, devenu un lieu de passage maritime très important.
Source :  sciencesetavenir.fr (18.03.15) Source photo :  wikimedia.org 
Actualité récente en rapport :

Vidéo – Des centaines de baleines viennent s’accoupler dans une réserve mexicaine… Washington – Consultation publique sur la chasse à la baleine grise…


Plus d’infos sur l’espèce & fiche pédagogique téléchargeable :

La baleine grise


Colombie Britannique - Quatrième épaulard nouveau-né : un signe d'espoir pour une population menacée...
Manche : la baleine à bosse observée jeudi était en pleine migration...

Laisser un commentaire