Iles Féroé – Les défenseurs des baleines condamnés pour actes de cruauté

Les militants de la cause des animaux marins ont été condamnés aux îles Féroé pour actes de cruauté. Pourtant, ils s’en sont réjouis, affirmant mercredi avoir créé un précédent utile contre le massacre des cétacés.

Un tribunal de Torshavn a condamné le capitaine d’un navire de l’ONG Sea Shepherd à 5 000 couronnes (672 euros) d’amende pour avoir causé « une souffrance inutile » à un groupe de dauphins à flancs blancs qu’elle disait avoir protégé de chasseurs en septembre 2014.

Sea Shepherd avait essayé de dissuader les dauphins d’approcher une plage où les mammifères marins sont traditionnellement tués lors d’un « grindadráp » (« mise à mort des baleines »).

« Si la loi s’applique à moi alors elle doit assurément s’appliquer aussi aux Féringiens », a affirmé le capitaine, la Britannique Jessie Treverton.

« Un précédent a été établi dans la jurisprudence : guider des dauphins enfreint la loi des Féroé », a-t-elle ajouté.

Un porte-parole du gouvernement des Féroé, territoire autonome du Danemark, a interprété le jugement différemment. Niant qu’il puisse être utilisé contre les chasseurs, il a considéré que le tribunal avait condamné spécifiquement le comportement de Sea Shepherd, qui par ailleurs n’avait pas de permis pour approcher ces animaux.

Le « grindadráp » consiste à conduire les cétacés, cernés par un demi-cercle de petites embarcations, vers une baie ou un fjord puis à les tuer à l’arme blanche une fois échoués.

Alors que les Féringiens le voient comme une pratique constitutive de leur culture, les défenseurs des animaux dénoncent ces massacres.

Source : Ouest-France, publié le 30 novembre 2016
Crédit photo : wikimedia, image libre de droits

Maisie Williams est à Taiji (Japon) !
Chasse aux dauphins à Taiji (Japon) – Bilan semaine du 20 Novembre 2016 #13

Laisser un commentaire