Canada – Nouvelles accusations de cruauté animale déposées contre le parc Marineland

NIAGARA FALLS, Ontario – La Société pour la prévention de la cruauté envers les animaux de l’Ontario a annoncé lundi le dépôt de six nouvelles accusations contre le parc d’attractions Marineland de Niagara Falls, en Ontario, en lien avec des pratiques jugées cruelles envers les animaux.

Le parc thématique est accusé d’avoir toléré que des daims, des cerfs et autres cervidés se soient trouvés en situation de détresse et que les soins de base nécessaires n’ont pas été donnés.

Ces accusations découlent d’une enquête qui a été élargie à la suite de signalements qui avaient mené au dépôt de cinq accusations en novembre 2016. Le parc était alors accusé de ne pas avoir fourni les soins nécessaires pour des paons, des pintades et des ours noirs auxquels une alimentation non adéquate était servie.

En poussant plus loin leur examen, les inspecteurs de la SPCA de l’Ontario ont ajouté six nouveaux chefs d’accusation.

Pour le moment, les animaux resteront à Marineland puisque rien ne permet de forcer leur retrait comme le précise le communiqué de la SPCA.

En avril 2016, le groupe de défense des droits des animaux Last Chance for Animals avait publié des photos et des vidéos révélant de potentiels mauvais traitements à des bêtes gardées en captivité à Marineland. Il était alors question d’infections aux yeux non traitées, d’animaux qui peinaient à marcher en raison de blessures, de nourriture avariée pour les ours et de cervidés placés dans des enclos où l’ombre manquait.

Last Chance for Animals estimait que Marineland faisait preuve «d’indifférence» et concluait que l’endroit maltraitait les bêtes.

L’enquête enclenchée par la SPCA a permis de constater, du moins en partie, les allégations du groupe militant.

Source et vidéo : journaldemontreal.com – Publié le 09 Janvier 2017

Autre article sur ce sujet : ici

[ 🐬 Pour bien commencer la semaine : savez-vous à quel point les dauphins sont intelligents ? ]
Il cherche à comprendre de quoi bavardent les cachalots

Laisser un commentaire