À jet-ski, ils harcèlent cette famille d’orques pour des selfies

Au début du mois d’octobre 2017, un groupe d’orques a été dérangé par des jet-skieurs, au large des côtes californiennes (États-Unis). Alisa Schulman-Janiger, chercheuse spécialisée dans l’étude des orques et affiliée à l’organisation American Cetacean Society, se trouvait elle-même sur place pour observer les animaux, lorsque deux vacanciers à jet-ski ont décidé de s’approcher, comme le rapporte le site américain The Dodo.

La loi américaine est pourtant claire : il est interdit de déranger des animaux sauvages dans leur habitat naturel. Cela n’a pas empêché les deux intrus de poursuivre les cétacés, au risque de mettre leur vie en danger, ou de blesser les animaux, comme l’explique Alisa Schulman-Janiger. La raison d’un tel comportement ? Le désir de prendre des selfies aux côtés des orques.

À deux reprises, les plaisanciers ont failli entrer en collision avec les cétacés, dont un jeune. La biologiste a tenté de dissuader le groupe :

Nous les avons interpellés et leur avons parlé (gentiment). Quinze minutes après, ils recommençaient !

Lassées, les orques ont finalement décidé de partir, pour s’éloigner du bruit des jets-skis et retrouver un peu de tranquillité. Ce n’est pas la première fois que des vacanciers harcèlent des animaux pour un selfie. Des phoques se jettent régulièrement de falaises sur l’île de St. Mary’s Island, pour échapper aux touristes prêts à tout pour une photo à poster sur leurs réseaux sociaux. Au début de l’année, un bébé dauphin a hélas perdu la vie en Argentine lorsque des plaisanciers l’ont sorti de l’eau pour quelques clichés.

Via : The Dodo – Traduit par The Holidog times – Publié le 06 Novembre 2017

 

En kayak, ils font la rencontre d'une baleine. Mais ils n'étaient pas au bout de leur surprise
[ 🐬 Pour bien commencer la semaine : Savez-vous que les dauphins peuvent faire de très hauts sauts hors de l'eau ? ]

Laisser un commentaire