Canada : Un tribunal abolit l’interdiction des cétacés à l’Aquarium de Vancouver

La Cour suprême de la Colombie-Britannique a décidé que la commission des parcs de Vancouver n’a pas le pouvoir d’interdire les baleines, les dauphins et les marsouins à l’aquarium de la ville.

La décision survient après que l’Aquarium de Vancouver a lui-même décidé, en janvier dernier, de mettre fin à son programme de cétacés en captivité.

L’association de conservation Ocean Wise, un organisme à but non lucratif responsable de l’Aquarium, a demandé l’an dernier une révision judiciaire du règlement municipal de la commission des parcs qui interdit de garder les cétacés en captivité.

Une entente entre l’Aquarium et la commission permet à l’établissement d’exercer ses fonctions à l’intérieur du parc Stanley.

Le juge Andrew Mayer souligne que l’entente stipule que la commission ne peut pas entraver les activités quotidiennes de l’aquarium et que, par conséquent, l’interdiction ne peut pas être imposée.

Il ne reste qu’un seul cétacé à l’Aquarium de Vancouver : un dauphin à flancs blancs du Pacifique, nommé Helen.

Source : Radio-Canada – Publié le 10 Février 2018
Photo de une : NMFS Southwest Fisheries Science Center (NOAA)

 

Note complémentaire à cet article par Réseau-Cétacés :

Pour rappel, au printemps dernier, la Commission des parcs de Vancouver avait voté pour empêcher l’aquarium de Vancouver d’accueillir de nouveaux cétacés (bélugas et dauphins), « en raison de la question de l’éthique de garder les animaux en captivité ». Face aux critiques grandissantes des militants et à un public de plus en plus dubitatif, M. Nightingale a récemment décidé de mettre fin au programme des cétacés en captivité, sans toutefois renoncer à combattre cette interdiction. La Cour suprême de la Colombie-Britannique, saisie par l’association de conservation Ocean Wise, vient donc d’annuler cet arrêté d’interdiction d’importation (rendant de ce fait légal l’accueil de nouveaux cétacés), en soulignant qu’il existe une entente entre l’Aquarium et la commission des parcs, et que l’interdiction d’accueillir des cétacés ne peut pas être imposée à l’aquarium de Vancouver (la commission ne pouvant entraver les activités quotidiennes de l’aquarium).

 

 

Maltraitance animale : le Marineland d'Antibes a-t-il payé pour obtenir son label de bonne conduite ?
9 idées pour faire découvrir les animaux aux enfants sans encourager leur captivité

Laisser un commentaire