26 baleines-pilotes s’échouent sur l’archipel de Cap Vert

Plus d’une vingtaine de baleines pilotes se sont échouées sur l’île de Maio (archipel de Cap Vert), sans que les causes puissent être identifiées.

Presque chaque année, l’archipel de Cap Vert (au large du Sénégal) connait un échouage de baleines-pilotes. S’adressant à l’agence de presse Lusa, la biologiste marine de la Maio Biodiversity Foundation, Sara Ratão, a rapporté que les 26 globicéphales se sont échoués le 14 février 2018 à Porto Cais et Farol Beach, au nord de l’île, selon les informations de l’ONG International Marine Conservation Society.

La Fondation Maio Biodiversity, créée en 2010, vise à protéger la faune et la flore de l’île et à créer des opportunités et des bénéfices à long terme pour la population locale.

La plupart des cétacés sont des adultes avec une longueur maximale de 5 mètres, mais il y a également un baleineau. Ils sont tous morts et seront rapidement enterrés pour éviter d’être consommés par les autochtones.

Ce n’est pas la première fois que ce phénomène se produit dans l’île de Maio, ainsi que dans d’autres parties de l’archipel, surtout à cette période de l’année. Mais, comme souvent dans le cas des échouages de baleines-pilotes, les causes ne sont pas déterminées. On peut toutefois identifier deux causes possibles : la géographie du littoral et la cohésion sociale extrêmement forte des globicéphales qui fait que l’ensemble d’un groupe suit aveuglement les meneurs.

L’année dernière, plus de 400 baleines-pilotes s’étaient échouées en Nouvelle-Zélande dans l’un des plus grands échouages collectifs jamais enregistré dans le pays.

Source : Notre planète info – Publié le 15 Février 2018
Photo de une : Pixabay

 

Cherrueix : Un dauphin mort à la cale de La Larronnière
Deux dauphins communs échoués à Perros-Guirec et Trégastel

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.