Indonésie : des lamantins enfermés dans des cages sous-marines pour amuser les touristes !

Dans les eaux claires qui baignent l’île de Kokoya, en Indonésie, un groupe de plongeur s’attendait à des observations d’une faune incroyable et de corail colorés…. Mais certainement pas à tomber sur des lamantins piégés ! C’est pourtant ce qui s’est passé pour ce groupe d’explorateurs : à leur grande stupéfaction, ils ont découvert des cages sous-marines dans lesquels étaient attachés des dugong (un mammifère marin herbivore)…

Des lamantins, une chaîne retenant leur nageoire caudale, enfermés dans une cage sous-marine afin d’attirer les touristes ? C’est la pratique barbare qui a été découverte par un groupe de plongeurs qui exploraient les eaux calmes et cristallines qui lèchent les plages de l’île de Kokoya, en Indonésie.

Manne financière

Une découverte choquante, qui a révolté ce groupe de plongeurs et qui ont immédiatement pris de nombreuses photos afin de témoigner de leur sidérante découverte. Au milieu de ces cages sous-marines, deux dugongs étaient enfermés, des mammifères marins herbivores connus pour entretenir des liens très étroits avec les autres membres de leurs groupes sociaux.

Delom Lim, un des plongeurs impliqués dans cette terrible découverte, s’est dit révolté de voir que les deux animaux (une mère et son petit) avaient été placés délibérément dans des cages séparées. Les dugong, aussi appelés « vaches de mer » du fait de leurs déplacements placides et leur régime exclusivement herbivore, font partie de la famille des lamantins. C’est une espèce classée comme menacée du fait de l’urbanisation galopante des côtes des pays de l’océan Indien et de l’océan Pacifique et des collisions avec des navires.

Pour des selfies 

Mais pourquoi avoir enfermé deux dugongs dans des cages sous-marines, la nageoire caudale retenue par une chaîne ? Apparemment, cet acte barbare a été commis par des pêcheurs locaux dans le but d’attirer les touristes et leur faire payer pour approcher de très près ces grands animaux de la famille des lamantins. En Indonésie, on prive donc de liberté des animaux sensibles dans l’unique but de faire payer pour des selfies qui seront ensuite postés sur les réseaux sociaux. S’il est impossible de dire avec précision depuis combien de temps ces animaux étaient retenus dans ces cages minuscule, les sauveteurs appelés sur place penchent pour une captivité de plusieurs semaines, au regard des profondes plaies retrouvées sur les nageoires caudales des mammifères, provoquées par le lien qui les retenait aux barreaux des cages.

Il aura fallu batailler ferme, car les plongeurs ne sont pas parvenus à convaincre les pêcheurs de libérer leurs victimes. Il aura fallu attendre l’intervention des autorités pour que les mammifères marins, une espèce strictement protégée, soient finalement relâchés !

Source : Ohmymag – Publié le 16 mars 2018
Photo de une : Pixabay

 

💶 Information importante concernant les reçus de dons (pour les dons effectués en 2017)
Un enregistrement de drone capte le chant des baleines à bosse au large de la côte canadienne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *