[ 🐬 Pour bien commencer la semaine : Savez-vous que l’on distingue 3 types d’orques bien définis ? ]

 Les orques nomades sont constamment en déplacement et silencieuses. Elles sont parfois solitaires, ou en petits groupes de deux à sept individus. Leurs sons ne s’entendent que lors des repas. Ce sont ces orques qui s’attaquent aux mammifères marins de grande taille. Elles possèdent un aileron pointu et droit.

 Les orques résidentes reviennent à chaque période donnée dans la même zone, ce qui rend leur étude assez simple. Elles vivent en groupes de cinq à cinquante individus dirigés par la doyenne des femelles. Elles se nourrissent de saumons et autres poissons, mais elles ont aussi été observées chassant des mammifères marins. Les résidentes vocalisent sans cesse et chaque groupe peut être reconnu par son dialecte unique. Elles utilisent fréquemment l’écholocation qui consiste à émettre des petits sons semblables à des clics et ensuite écoutent leur écho ce qui leur permet de détecter les proies et de se repérer en eaux troubles.

 Les orques offshore sont majoritairement ichtyophages et vivent en troupe de trente à soixante individus. Elles n’ont été découvertes qu’en 1988 au large de la Colombie-Britannique. Le type offshore ressemble plus aux résidentes qu’aux nomades ; en effet, la taille des groupes semble être assez similaire, leur nageoire dorsale et leur selle grise ont presque la même taille. Elles vocalisent constamment, comme les résidentes. Leur régime demeure cependant un mystère ; il semble qu’elles se nourrissent principalement de poisson.

Source : Wikipedia
Photo de une : Pixabay

 

[ 🐬 Pour bien commencer la semaine : Savez-vous ce qu'il se passe lorsque baleines et dauphins se rencontrent en mer ?]
[ 🐙 Pour bien commencer la semaine : Savez-vous pourquoi la pieuvre noix de coco (Amphioctopus marginatus) transporte des coquillages ? ]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.