Un brise-glace déployé au large des côtes pour aider les baleines noires

Un brise-glace de la Garde côtière canadienne a été dépêché au large de la côte nord-est du Nouveau-Brunswick afin de briser la banquise. Une pratique hors de l’ordinaire, qui vise à aider les baleines noires de l’Atlantique Nord, dont l’espèce est menacée. Ces baleines sont attendues dans les eaux canadiennes au cours du printemps.

L’utilisation du brise-glace a pour objectif de permettre aux pêcheurs de crabe des neiges de finir leur saison plus tôt dans le golfe du Saint-Laurent. Ainsi, on espère réduire le nombre d’accidents entre les bateaux et les baleines de même que le nombre de baleines prises dans les cordages de pêche. Ces accidents ont causé la mort de plusieurs baleines l’an dernier.

La décision du gouvernement fédéral de devancer la saison de pêche du crabe des neiges dans le golfe a été annoncée le mois dernier par le ministre des Pêches, Dominic LeBlanc, qui a dévoilé une série de mesures pour prévenir l’extinction des baleines franches.

Mercredi, la Garde côtière a confirmé que le brise-glace léger Sir William Alexander avait déjà entamé le travail pour libérer les glaces du port de Shippagan, du côté nord de la péninsule acadienne. Toutefois, le porte-parole Trevor Hodgson soutient qu’une banquise tout juste au large de la péninsule demeure sous surveillance.

« Ce n’est pas quelque chose qu’on peut réellement défaire avec un brise-glace, a reconnu Trevor Hodgson en conférence de presse à Saint-Jean, Terre-Neuve-et-Labrador. Nous allons devoir attendre que mère nature la repousse plus loin au large. »

D’après M. Hodgson, surintendant du programme de déglaçage dans l’Atlantique, les vents devraient changer de direction d’ici la semaine prochaine et entraîner les glaces plus loin en mer.

Mais en attendant que cela se concrétise, il est impossible de prévoir quand la saison de pêche sera lancée.

Trevor Hodgson insiste sur le fait que seuls les vents du sud-ouest vont pouvoir repousser les glaces et que tant que la bande de glace au large retiendra la banquise côtière, la marge de manoeuvre des brise-glaces demeurera très limitée.

Une fois cette banquise repoussée en mer, plusieurs étapes doivent aussi être franchies afin de s’assurer que la saison de pêche puisse commencer de façon sécuritaire.

Source : La presse.ca – Publié le 04 avril 2018
Image de une : Wikipedia

 

 

 

Le Touquet : Un phoque abattu au fusil de chasse retrouvé sur une plage
💶 Information importante concernant les reçus de dons (pour les dons effectués en 2017)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *