Le Touquet : Un phoque abattu au fusil de chasse retrouvé sur une plage

Une association de protection de l’environnement a retrouvé le cadavre d’un phoque criblé de balles dimanche sur une plage du Touquet. Un second cadavre a aussi été retrouvé. L’association va porter plainte pour « destruction d’espèce protégée ».

Un phoque veau marin, une espèce protégée, a été retrouvé mort sur une plage dimanche 29 avril, à proximité du Touquet (Pas-de-Calais). C’est le groupement de défense de l’environnement de l’arrondissement de Montreuil (GDEAM) qui l’a découvert. Le thorax de l’animal était criblé de plombs, rapporte 20 Minutes.

Inoffensif, l’animal a été « abattu délibérément par un braconnier au fusil de chasse », dénonce l’association dans un communiqué. Un second cadavre de phoque a été retrouvé à proximité du premier. L’animal, bagué et connu d’un ancien centre de soins pour phoques en Picardie, était « ouvert sur le dos et à une palmure arrière ».

Deux autopsies pratiquées

Les deux corps ont été transférés à la faculté de médecine vétérinaire de Liège (Belgique) pour y être analysés. L’autopsie réalisée sur le premier phoque a confirmé qu’il avait été abattu.

Elle a révélé que l’animal avait reçu huit impacts de balles, mais également « des coups fort violents, alors qu’il était agonisant, entraînant une hémorragie fatale ». Le second phoque a également reçu des coups. Ce dernier serait mort d’asphyxie en se noyant. Selon le GDEAM, il se serait coincé dans un engin de pêche.

L’association a porté plainte

L’association a annoncé qu’elle allait déposer plainte pour « destruction d’espèce protégée » auprès de la police ainsi qu’à l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage.

Le GDEAM avait déjà porté plainte en janvier dernier après la découverte d’un phoque abattu à Oye-Plage (Pas-de-Calais). Les gendarmes chargés de l’enquête poursuivent leurs investigations pour retrouver le meurtrier.

Source : Ouest-France – Publié le 04 mai 2018
Photo de une : Wikimedia

 

 

Nord : un quatrième phoque retrouvé mort, son corps décapité
Un brise-glace déployé au large des côtes pour aider les baleines noires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *