Nord : un quatrième phoque retrouvé mort, son corps décapité

C’est le quatrième phoque dont la mort est suspecte dans la région depuis janvier.

Sa dépouille a été retrouvée mutilée. Une promeneuse a découvert le corps d’un phoque décapité sur la plage de Gravelines (Nord) ce dimanche, explique l’association de protection des océans Sea Shepherd France sur sa page Facebook. Depuis janvier, c’est la quatrième mort suspecte de ce mammifère marin dans la région.

Le corps de l’animal comportait de nombreuses séquelles. Outre la décapitation, sa dépouille était amputée de sa queue et de ses nageoires et son épaule a été perforée. « A ce stade, on ne peut pas dire si ces mutilations ont été faites ante ou post-mortem ni si l’animal est mort des suites de ces mutilations ou s’il a été capturé dans un filet de pêche », explique Sea Shepherd France.

« L’acharnement du ou des bourreau (x) est révélateur du climat ambiant hostile insufflé par le collectif anti-phoques, qui accuse les phoques de manger trop de poissons et qui milite pour que l’espèce soit retirée de la liste des espèces protégées », poursuit l’association. Cette dernière s’est portée partie civile.

Sea Shepherd France a promis une récompense de 10 000 euros à qui permettrait de retrouver l’auteur des faits. Début mai, deux autres phoques ont été retrouvés morts sur la plage du Touquet (Pas-de-Calais). L’un d’eux a été retrouvé avec des plombs de chasse dans le corps. En janvier, un autre de ces mammifères marins avait été abattu à Oye-Plage, entre Calais et Dunkerque.

Source : Le Parisien – Publié le 22 mai 2018
Photo de une : Pixabay

 

 

Dauphins, loutres, otaries… chassés pour servir d’appât
Le Touquet : Un phoque abattu au fusil de chasse retrouvé sur une plage

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *