Maroc : Agadir se dote d’un delphinarium

Un projet qui avait suscité la controverse.

Le projet controversé de construction d’un delphinarium à Agadir a finalement vu le jour. Ce parc à dauphins, baptisé “Agadir Dolphin World”, a ouvert ses portes vendredi 6 juillet.

Des investissements russes de l’ordre de 8 millions de dirhams ont permis la réalisation de cette nouvelle structure touristique étalée sur une superficie de 1500m² au quartier Anza, rapporte la MAP. Des spectacles mettant en vedette quatre dauphins et un phoque, sous la direction d’une équipe d’animation russe, seront proposés au public.

Inauguré lors d’une cérémonie organisée en présence du wali de la région Souss-Massa, Ahmed Hajji, du président du conseil régional, Brahim Hafidi et du consul général de Russie à Casablanca, Andrey Tsyberko, le delphinarium vise à renforcer l’offre touristique de la région.

Dans une déclaration à la MAP, M. Tsyberko a souligné que ce projet d’animation touristique “reflète l’un des aspects des relations de coopération et d’amitié entre le Maroc et la Russie”. Il a également relevé “l’importance d’Agadir en tant que première destination touristique des Russes au Maroc”, estimant que la nouvelle attraction “confortera les remarquables atouts naturels et hôteliers de la station”.

Un projet controversé

L’annonce du lancement de ce projet par quatre entrepreneurs russes l’année dernière avait suscité la colère des défenseurs de la cause animale et de la protection des océans. La branche marocaine de la Surfrider Foundation avait ainsi adressé une pétition aux ministres de l’Agriculture et de la Pêche, et de l’Energie et du Développement durable pour empêcher la création de ce delphinarium qui “cache la bien triste réalité (des) misérables conditions de vie en captivité” des dauphins.

L’association condamnait notamment les conditions de vie de ces dauphins, “enfermés dans des bassins peu profonds qu’ils parcourent en quelques coups de nageoires, alors que les dauphins sauvages parcourent près de 100 km par jour et passent 80% de leur temps immergés dans les profondeurs de l’océan, pour se sociabiliser, s’amuser et chasser”.

Du côté de la société porteuse du projet, une source proche des quatre actionnaires russes avait affirmé au HuffPost Maroc que toutes les autorisations ont été obtenues des autorités marocaines avant la construction de ce delphinarium.

“Les habitants d’Agadir et les touristes se plaignent du fait que la ville manque d’attractions touristiques. Ce sera un lieu de distraction, notamment pour les enfants”, nous avait-elle expliqué. “Nous ne comprenons pas la polémique autour de ce projet. Personne ne s’était soulevé lors de la construction du Crocoparc à Agadir, pourtant les crocodiles sont aussi élevés en captivité”, avait-elle fait valoir.

Les différents mammifères marins présents à Agadir proviennent tous d’un delphinarium en Russie et sont nés en captivité. Ils ont été envoyés au Maroc par avion.

Plusieurs pays ont interdit ou poussé à la fermeture des delphinariums. C’est le cas, notamment, du Royaume-Uni où il n’en existe plus aucun depuis 1993. Toujours en Europe, la Croatie, Chypre ou la Finlande ont également interdit ou fermé les derniers delphinariums existants. D’autres pays comme le Costa Rica, le Chili ou l’Inde ont interdit les parcs à dauphins. La France, quant à elle, a interdit la reproduction des dauphins et des orques détenus en captivité.

Source : Le Huffington Post Maghreb – Publié le 07 juillet 2018
Photo de une : Pixabay

Note Réseau-Cétacés : 

En mai 2017, Madame Ségolène Royale (anciennement Ministre de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer) a signé un arrêté visant notamment à interdire la reproduction des dauphins et des orques en captivité, mais celui-ci a été annulé par le Conseil d’Etat au mois de Janvier 2018 pour vice de procédure.

En savoir plus 

 

91 500 signatures demandent #UnSanctuairePourFemke
Marineland en sursis : finis les feux d'artifice, place aux quizz pédagogiques !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *