91 500 signatures demandent #UnSanctuairePourFemke

Merci de signer et de partager notre pétition commune avec One Voice & la Fondation Brigitte Bardot. En la sauvant, le premier pas dans le sens de l’Histoire – la fin des delphinariums – sera engagé !

 

Pétition

 

Pour rappel : 

Femke porte les stigmates d’une vie brisée par la captivité. Son transfert vers un sanctuaire marin est vital.

En 1984, elle a été arrachée à sa famille au large de la Floride pour être enfermée dans de minuscules bassins en béton. Elle a survécu miraculeusement à une maladie habituellement mortelle, qui lui a laissé des séquelles lui déformant le corps d’une manière gravissime. Elle est actuellement couverte de « creux » et de kystes…

Depuis dix ans, elle est détenue au Parc Astérix.

En 2016, l’état de Femke était déjà préoccupant. Elle tournait en rond, dans un état léthargique. Ekinox, son fils unique à peine âgé de cinq ans, venait alors de lui être enlevé, pour rejoindre d’autres bassins en Grèce, privé de ce fait de la protection et de l’amour maternels.

Le stress des conditions de vie en captivité crée chez les cétacés un effondrement du système immunitaire les rendant extrêmement vulnérables à toutes sortes d’infections. Ils évoluent dans des bassins dont l’eau n’a plus rien de commun avec celle de l’océan. C’est dans un « nouveau monde » dénaturé, étroit et peu profond que sont concentrés ces dauphins. Quel rapport entre ces lieux de misère et l’Océan, si vaste, couvrant plus de 70 % de notre planète ?

Aujourd’hui, Femke est toujours dans le pire des états. Son corps déformé et son attitude pendant et en dehors des spectacles donnés au parc restent alarmants. Elle se tient quasi immobile en surface, se frotte contre le mur et n’interagit pas avec les autres dauphins, ce qui est totalement anormal. Elle a besoin d’une prise en charge vétérinaire en urgence.

Nous demandons que Femke et Ekinox soient réunis, et tous deux transférés dans un sanctuaire marin protégé.

Finistère : pourquoi faut-il rester à distance du grand dauphin ?
Quand une immense baleine bleue passe sous un frêle esquif

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *