Paimpol (Côtes-d’Armor) : deux espèces de dauphins se réunissent près de Bréhat

Ces derniers jours, des dizaines de dauphins ont été aperçues dans la baie de Paimpol (Côtes-d’Armor). Issus de deux espèces différentes, il est rare d’en observer autant au même moment au large de Bréhat.

Un ballet maritime sublime et peu commun. Depuis quelques jours, deux espèces de dauphins ont été observées au large de l’île de Bréhat.

« Jeudi, on a pu apercevoir des grands dauphins et des dauphins de Risso au même moment », assure Florent Nicolas, biologiste marin.

S’il n’est pas impossible de croiser ces cétacés au large de Paimpol, les voir au même moment est plutôt rare. « On a vu ces deux espèces en l’espace d’une heure et demie. »

Le grand dauphin est une espèce résidente dans la Manche, parfois de passage dans le Goëlo. « Ils étaient déjà autour de Bréhat mercredi soir », détaille le biologiste. Cette population d’environ 500 individus vit dans la Manche. Mercredi soir, c’est une cinquantaine de grands dauphins qui nageaient près de Bréhat.

Une cinquantaine de dauphins en une fois

Les dauphins de Risso, eux, plus clairs et ressemblant au béluga, viennent tous les ans le long des côtes pour se nourrir de seiches, principalement au début de l’été.

« Depuis quelques semaines, un groupe de dauphins de Risso est observé par le club de voile des Glénans de Lézardrieux. Aujourd’hui, seulement deux ont été vus », observe Florent Nicolas.

Le biologiste est également photographe animalier. Il répertorie ses clichés sur son site, où une page est consacrée à la Manche. Il va en envoyer à ObsEnMer, un outil participatif sur Internet qui récolte les observations marines du littoral français, et créé par le Groupe d’études de cétacés du Cotentin (Gecc).

« Ces deux dauphins ne sont pas en compétition car ils ont une alimentation différente. Ce n’est donc pas un problème de les voir cohabiter », glisse François Gally, responsable au Gecc.

« Il est important d’envoyer les observations pour améliorer nos connaissances sur les mammifères marins, et donc les protéger », indique Florent Nicolas.

Pour François Gally, l’intérêt est de savoir jusqu’où vont les grands dauphins, eux qui se répartissent « sur une zone entre la pointe du Cotentin et les Côtes-d’Armor. Il semblerait que Bréhat soit cette limite ouest. »

Répertorier les cétacés du Goëlo

Le Gecc récupérera près de 900 photos d’ailerons qu’il comparera à son catalogue pour identifier quels grands dauphins étaient observés ces jours-ci. De quoi en savoir davantage sur nos voisins des mers qui viennent nous saluer au large de Bréhat.

Source : Ouest-France – Publié le 05 août 2018
Photo de une : NOAA Photo Library

 

Charente-Maritime : une quinzaine de dauphins observés dans la baie de La Rochelle
Canada : record d'observation de baleineaux bleus dans le Saint-Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *