Vancouver : une otarie coincée dans une bande de plastique mobilise les écologistes

Des biologistes et des écologistes de la Colombie-Britannique se mobilisent pour venir en aide à une otarie qui traîne autour du cou une bande de plastique rigide servant à l’emballage des colis.

Le mammifère marin a été aperçu la semaine dernière dans la région de la baie Cowichan, dans le sud-est de l’île de Vancouver, où des centaines d’otaries se rassemblent à cette période-ci de l’année pour se nourrir de saumons en frai.

Paul Cottrell, responsable des mammifères marins à Pêches et Océans Canada, a indiqué que le réseau de biologistes et d’écologistes en avait été informé il y a plusieurs jours et qu’il surveillait de près le lion de mer pour s’assurer qu’il se trouve toujours dans le secteur.

Un vétérinaire de l’aquarium de Vancouver a été contacté et travaillera avec les responsables du ministère pour administrer un tranquillisant à l’animal afin de couper la bande plastique — probablement la semaine prochaine.

Selon M. Cottrell, des mesures s’imposent car la bande plastique ne se dégradera pas et pourrait s’enfoncer profondément dans le cou du mammifère, ce qui entraînera de nouvelles blessures, des infections et peut-être même la mort de l’otarie.

M. Cottrell indique que l’équipe se rendra également à la réserve écologique des Race Rocks, au large d’Esquimalt, où on a signalé d’autres otaries avec des bandes similaires autour du cou.

« Cela exige beaucoup d’efforts pour rassembler tous ces experts et réunir toutes ces équipes », a admis M. Cottrell.

Source : Journal Métro – Publié le 21 novembre 2018
Photo de une : Pixabay
145 dauphins-pilotes meurent sur une plage de Nouvelle-Zélande
Indonésie : un cachalot retrouvé mort avec 6 kg de plastique dans le ventre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *