L’État de Washington propose un milliard de dollars pour sauver les orques

Le gouverneur de l’État de Washington propose un plan ambitieux de protection des épaulards qui prévoit des dépenses de 1 milliard de dollars et interdit l’observation commerciale de cette espèce durant trois ans.

« Nous entreprenons des efforts herculéens pour sauver ces créatures emblématiques », a indiqué le gouverneur Jay Inslee dans une déclaration jeudi.

La population d’épaulards qui vit dans les eaux entre l’État de Washington et l’île de Vancouver n’a pas réussi à se reproduire avec succès durant les trois dernières années. Le manque de saumon, la présence de contaminants dans l’eau, le bruit des bateaux qui rend la communication entre ces cétacés difficile sont parmi les facteurs qui contribuent à mettre l’espèce en péril.

Il ne reste que 74 orques dans la population du Nord-Est de l’océan Pacifique, le niveau le plus bas depuis les années 1970. À cette époque, des centaines de ces baleines avaient été capturées et 50 d’entre elles avaient été envoyées dans des aquariums.

Le plan de protection des épaulards a été présenté dans le cadre de l’annonce sur les priorités budgétaires 2019-2021 de l’État. L’argent servira à protéger et à restaurer l’habitat du saumon, notamment le quinnat, un des poissons préférés des orques, à stimuler les écloseries de saumon, à nettoyer les eaux après des tempêtes et à rendre la navigation des bateaux moins bruyante.

Le gouverneur, Jay Inslee, entend financer le plan à l’aide d’un nouvel impôt sur les gains en capital ainsi qu’une augmentation d’impôts pour les entreprises.

Source : Radio-Canada – Publié le 14 décembre 2018
Photo de une : Flickr

 

 

Aidez-nous à protéger le lagon de Sataya
Canada : ralentir et sauver les baleines

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *