Les échouages de cétacés se multiplient sur les plages de Bretagne

Plusieurs cadavres de cétacés se sont échoués en quelques jours sur les côtes bretonnes. En cause d’après les experts, les coups de vent dans la région.

Les échouages de cétacés se multiplient en Bretagne, en raison des coups de vent de la semaine dernière, indique France Bleu Breizh Izel. Mardi 25 décembre, des promeneurs ont donné l’alerte après avoir aperçu le corps en décomposition d’une baleine à fanons à Clohars-Carnoët dans le Finistère. Depuis, la municipalité cherche un moyen de récupérer le corps pour l’évacuer.

 

 

Le cadavre d’un rorqual de plus de 16 mètres de long s’est également échoué sur l’île de Groix dans le Morbihan. Un prélèvement de peau a été effectué pour le transmettre à l’observatoire Pelagis de La Rochelle, qui recense les échouages. La semaine dernière, un mammifère avait été retrouvé en décomposition à Trégunc près de Concarneau dans le Finistère. La ville a pris un arrêté pour limiter l’accès à la plage de Kersidan, le temps de retirer les restes du cétacé.

Selon l’observatoire Pelagis, ces découvertes s’expliquent par les mauvaises conditions météo : « Tout ce qui est dans le proche Atlantique se retrouve ramené vers la côte, explique un expert de l’observatoire contacté par France Bleu. Ces animaux peuvent être morts depuis de nombreuses semaines et dérivent. Ces derniers jours, les coups de vent les ont fait s’échouer sur le rivage », poursuit-il.

L’observatoire Pelagis appelle d’ailleurs à signaler tout échouage au 05 46 44 99 10.

Source : France Info – Publié le 26 décembre 2018
Photo de une : Pixabay

 

Voir aussi : 

Que faire en cas d’échouage d’un cétacé ?

Floride : la mort de dauphins liée à une algue
Pyrénées-Orientales : une baleine de 18 m de long meurt dans le port de Saint-Cyprien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *