Les dauphins échoués sur les plages du Cotentin ces derniers jours étaient bloqués dans des élevages d’huîtres

C’est une problématique récurrente en Cotentin, explique l’observatoire Pelagis, qui coordonne le suivi des échouages de mammifères marins en France.

Plusieurs dauphins ont été retrouvés échoués ces derniers jours sur les plages du Cotentin. Dimanche, sept dauphins communs se sont échoués, vivants, du côté de Saint-Vaast-la-Hougue (Manche). Cinq sont partis sans problème, mais l’un d’entre eux a été retrouvé mort et un autre s’est retrouvé coincé à quelques centaines de mètres, à Réville. Il a fini par s’échouer lundi et a été remis à l’eau par les pompiers.

Rien à voir avec la météo, à laquelle les animaux s’adaptent facilement. Tous ces dauphins se sont en fait retrouvés bloqués dans des tables ostréicoles, des tables d’élevage d’huîtres. Une problématique récurrente en Cotentin, selon Éléonore Meheust. Elle est assistante ingénieure à l’observatoire Pelagis qui coordonne le suivi des échouages de mammifères marins sur toute la France.

« Ce sont des animaux qui viennent chasser à marée montante ou haute entre les tables ostréicoles et qui, à marée descendante ou basse, se retrouvent coincés dans ces installations », explique-t-elle. « Ça n’arrive pas toutes les semaines mais ce sont des situations qui arrivent de plus en plus souvent dans le Cotentin. Le but, ce serait de trouver des solutions non contraignantes pour les ostréiculteurs mais qui permettent un passage plus facile des dauphins. Éventuellement changer l’orientation, car les allées entre les tables sont parallèles à la côte et quand les animaux se retrouvent bloqués dans ces allées à marée descendante, ils ne peuvent pas repartir vers le large. Donc si on met des allées perpendiculaires, ils pourront repartir plus facilement quand la marée descend », détaille-t-elle.

Les équipes de Pelagis sont justement à Caen cette semaine pour rencontrer la Dréal, la Direction régionale de l’environnement, de l’aménagement et du logement, afin de trouver des solutions à ces échouages.

Les consignes à respecter si vous trouvez un animal échoué sur la plage

Si vous découvrez un dauphin en difficulté sur la plage, il faut appeler le Réseau national échouages au 05 46 44 99 10.

« Après, il y a plusieurs situations », précise Éléonore Meheust. « Soit l’animal est mort, et il va donc être évacué par la commune et examiné par un membre du réseau national échouage. Soit il est vivant et si c’est un dauphin, il faut le renflouer pour le remettre au large. Si c’est un phoque, ce sont des animaux qui passent la moitié de leur temps à terre, donc soit il se repose juste et il ne faut pas donc le remettre à l’eau, soit on va le considérer en détresse et on va faire intervenir un centre de soin. Mais c’est le réseau échouage qui prend la décision. »

Quelle que soit la situation, « il ne faut pas essayer de toucher les animaux ou de les remettre à l’eau. Ce sont des espèces protégées, sauvages, donc il faut éviter de les manipuler et de trop interagir avec ». Le Réseau national échouage est basé à La Rochelle mais il comprend un réseau de correspondants qui sont présents sur toutes les côtes françaises, Manche, Atlantique et Méditerranée.

Source : France bleu – Publié le 12 mars 2019
Photo de une : Wikipedia

 

Voir aussi : 

Que faire en cas d’échouage d’un cétacé ?

 

Une baleine meurt aux Philippines avec 40 kilos de plastique dans l'estomac
Manche : quatre dauphins échoués remis à l'eau par les pompiers, un cinquième n'a pas survécu

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *