Washington (Etats-Unis) : une femme de 71 ans en grève de la faim pour sauver les orques affamées

Une femme de la ville de Snohomish âgée de 71 ans est en grève de la faim pour sensibiliser les gens au sujet des orques affamées du détroit de Puget (bras de mer de l’océan Pacifique situé aux États-Unis, dans le nord-ouest de l’État de Washington).

Jeudi, Lanni Johnson marque le onzième jour de son jeûne de 17 jours et commence à se sentir faible.

« Mon corps m’a dit : qu’es-tu en train de faire ? », a déclaré Lanni Johnson.

Pour cette femme, cela en vaut la peine. Elle souhaite éveiller les consciences sur le drame des orques en déclin. Phil Myers, son ami, qui porte un costume d’orque, manifeste avec elle devant le capitole de l’état de Washington depuis le 1er avril.

Le nombre d’orques de Puget Sound est en chute libre et a atteint son plus bas niveau en 30 ans, avec seulement 74 animaux.

« Cela me fait pleurer, vous savez, c’est bouleversant. J’ai choisi 17 jours pour imiter Tahlequah (J-35), qui a porté son bébé mort pendant cette période, l’été dernier » a déclaré Lanni Johnson.

Sept épaulards sont morts en 2017. L’année dernière, nous avons perdu J-50 et le monde entier a regardé pendant des semaines J-35 porter son veau décédé, ce qui a inspiré Johnson à jeûner.

Selon les experts, le saumon quinnat, principale source de nourriture des orques, fait défaut. L’État prend des mesures dont l’échéance n’est pas compatible avec l’urgence de la situation, indique Madame Johnson.

« Le groupe de travail Orca et la gouverneur Inslee travaillent beaucoup, mais cela n’aboutira que dans plusieurs années. Nous n’avons pas le temps », a-t-elle déclaré.

Lanni Johnson veut percer quatre barrages hydroélectriques sur la rivière Lower Snake pour amener plus de saumon aux dauphins affamés (les barrages stoppent la migration des saumons qui ne parviennent donc plus à l’endroit où résident les orques).

« Nous les perdrons si nous n’adaptons pas les barrages », a-t-elle déclaré.

La grève de Lanni Johnson ouvre le débat. Elle espère tenir 17 jours sans nourriture et quelques gorgées d’eau, afin d’envoyer un message fort aux législateurs et conduire à un changement à la hauteur des enjeux.

« Je ne sais pas si cela suffira, mais je peux dire que j’aurais fait tout ce que je pouvais », a-t-elle déclaré.

Johnson prévoit de manifester tous les jours de la semaine de 10 heures à 16 heures jusqu’au 17 avril.

Source : Cétacés Faune Marine – Publié le 12 avril 2019
Photo de une : Pxhere

 

💶 Information importante concernant les reçus de dons (pour les dons effectués en 2018)
Une maman dauphin remonte désespérément à la surface son bébé décédé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *