Océans : Pourquoi est-il urgent de bannir le plastique ?

Réseau-Cétacés lance une nouvelle campagne intitulée #OcéanSansPlastique. Le visuel ci-dessus, imaginé par Réseau-Cétacés, a été dessiné par le célèbre dessinateur Erroc puis mis en forme par l’agence de communication « 40 Degrés sur la Banquise ». Grâce à ce visuel percutant accompagné de faits et de chiffres chocs, l’association entend sensibiliser l’opinion publique sur les ravages causés par le plastique sur la faune marine et son environnement. Afin de permettre au plus grand nombre de s’impliquer pour un #OcéanSansPlastique, cette campagne se voudra évolutive et proposera régulièrement des alternatives – concrètes et accessibles à tous – à l’utilisation du plastique, notamment un sac shopping – disponible dès maintenant – fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées.

De plus en plus de cétacés meurent après avoir ingéré des déchets en plastique, toutes les tortues de mer sont intoxiquées aux micro-plastiques, ainsi que les produits de la mer ou l’eau que nous consommons. A quel point les activités humaines impactent-elles la biodiversité marine ? Que peut-on faire concrètement au quotidien pour lutter contre le plastique ? Vivre sans plastique ?

Bannir le plastique pour sauver la biodiversité marine et notre oxygène

8 millions de tonnes de plastique finissent dans les océans chaque année dans le monde. Entre autres raisons, les déchets en plastique participent à la disparition d’un million d’oiseaux, de 100.000 mammifères marins et de 267 espèces marines chaque année.

A cause du changement climatique et des activités humaines comme la pollution des cours d’eau et des mers aux produits chimiques ou au plastique, de nombreuses espèces marines et terrestres sont menacées ou en voie de disparition.

Bien que certains pays l’aient banni, le plastique a atteint toutes les couches des océans, de la superficie aux fonds marins les plus profonds.

Problème : les particules de micro-plastique, les résidus de produits chimiques et le réchauffement climatique impactent le développement du plancton, à la base de la chaîne alimentaire. Le plancton représente le premier poumon de la Terre, il absorbe autant de carbone que l’ensemble des forêts du monde, qui en rejettent la nuit. 50% de notre oxygène provient du plancton.

Entre la surpêche et la pollution marine, certaines espèces peinent à survivre. D’après le WWF, les océans seraient vides de poissons d’ici 2048 si nous ne changeons rien.

Au moins 13 produits en plastique à bannir au quotidien

75% des déchets marins sont en plastique et 60% des déchets en plastique sont des emballages. Afin de réduire cette pollution, un effort collectif est nécessaire.

Voici une infographie présentant les 19 produits en plastique les plus utilisés et par quoi les remplacer :

Alternatives produits plastique

Crédits : Encelade Media Group

 

Un sac réutilisable à 7€ pour protéger les océans

Dans le cadre de sa nouvelle campagne #OcéanSansPlastique, Réseau-Cétacés propose un sac réutilisable fabriqué à partir de bouteilles plastiques recyclées (prix : 7€, livraison incluse). Afin d’inciter le plus grand nombre à rejoindre la campagne #OcéanSansPlastique, ce sac est revendu à prix coûtant. Agissant depuis 1989 pour la protection des cétacés, l’association souhaite aujourd’hui attirer l’attention de tous sur les dangers que représente le plastique pour les océans et pour notre avenir.

sac réseau cétacés

Crédits : Réseau-Cétacés

Vous pouvez, dès à présent, commander ce sac via la Boutique Réseau-Cétacés

 

Pourquoi un sac réutilisable ?

Le sac réutilisable est plus écologique car il permet d’éviter d’acheter et de jeter des sacs en plastique.

Par ailleurs, le sac est l’un des accessoires le plus porté et le plus visible de tous, au bureau, sur le marché, dans la rue ou sur la plage, ce qui permet de faire connaître la campagne #OcéanSansPlastique et de sensibiliser plus facilement ceux que vous rencontrez.

Le saviez-vous ?

5000 milliards de sacs en plastique sont vendus chaque année dans le monde, ils sont utilisés en moyenne 20 minutes avant d’être jetés.

480 milliards de bouteilles en plastique sont vendues chaque année dans le monde.

Voici d’autres chiffres sur le plastique, montrant l’urgence de la situation :

PLastique chiffres chocs

Crédits : Encelade Media Group

Intervention à l'école Charles de Foucauld - Paris 14ème, le 15 avril 2019...
Mer : la pollution sous-marine provoque des dégâts

Un commentaire

  1. Isabelle   •  

    Merci pour ce bel article et ces infographies très parlantes que je vais m’empresser de partager.
    Protéger les océans se fait aussi en arrêtant d’y déverser des tonnes de crème solaire toxique pour la faune marine (et pour nous).
    Si ça peut servir, j’ai écris un article sur la question avec une petite sélection de crèmes solaires efficaces et saines pour l’océan. C’est ici :https://unpaspourlaplanete.com/creme-solaire-bio-ecolo/
    Bonne lecture 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *