Etats-Unis – Des porte-conteneurs invités à réduire leur vitesse et leur nombre pour réduire les collisions de baleines et la pollution

Le ciel bleu et les baleines bleues font partie de la réputation de Santa Barbara – mais les deux sont menacés par des porte-conteneurs qui naviguent dans le canal de Santa Barbara.

Malgré l’amélioration significative de la qualité de l’air au cours des dernières décennies, la qualité de l’air dans certaines zones côtières est toujours en deçà des normes de qualité de l’air fixées par les États et le gouvernement fédéral américain.

Cela s’explique en partie par le fait que le canal sert d’autoroute maritime pour les cargaisons en provenance d’Asie, quittant les côtes de Ventura et de Santa Barbara et accueillent environ 2 500 voyages par an. Et plus ces navires voyagent rapidement, plus ils polluent. On estime qu’ils produisent jusqu’à 35% de tout l’ozone trouvé à terre.

Ces navires ont également un autre inconvénient : les baleines, qu’ils percutent et parfois même tuent. L’année dernière, dix baleines sont mortes après que des navires les aient frappées le long de la côte californienne. C’est le chiffre le plus élevé jamais enregistré depuis plus de 35 ans à la NOAA.

Cinq d’entre elles étaient des espèces menacées ou en danger dont des baleines bleues, des rorquals communs ou des baleines à bosse. Souvent, ces porte-conteneurs sont si grands qu’ils ne réalisent pas avoir percuté une baleine.

Un programme incitatif qui fonctionne

En réponse, les districts de contrôle de la pollution atmosphérique et la NOAA ont lancé il y a cinq ans un programme appelé « Programme de réduction de la vitesse des navires » pour tenter d’atténuer ces deux problèmes. Le programme vise à ralentir le passage de ces navires dans le chenal pendant les mois de printemps, au moment où les baleines en migration viennent se nourrir. En outre, des vitesses plus faibles signifient moins de pollution pour les villes côtières pendant les mois de pointe du smog.

Les administrateurs du programme disent que la participation des compagnies de transport maritime est en augmentation et que le programme fonctionne. Maintenant, ils recherchent un financement pour le maintenir une sixième année.

Le programme offre des incitations financières aux navires qui participent ainsi que des relations publiques positives à ceux qui se conforment.

Alors que les villes situées le long de la côte californienne se préparent à l’avenir à respecter les normes de qualité de l’air, la réduction des émissions résultant du transport des marchandises continuera d’être un objectif prioritaire pour les responsables du contrôle de la pollution atmosphérique.

Source : enviro2b.com, le 21.05.19
Photo : kees torn, fr.wikipedia.org

Un japonais sculpte dans le sable un message d’alerte géant
À 70 ans, elle a passé un an à nettoyer des plages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *