Le Canada adopte une loi historique qui abolit la captivité des cétacés… !

Traduction de David Delpouy pour Réseau-Cétacés d’un article de Cara Sands, publié le 10 juin 2019 sur le site du Dolphin Project.

Ottawa, 10 juin 2019 : le Canada entre aujourd’hui dans l’histoire avec l’adoption du projet de loi S-203 qui vise à abolir la captivité des cétacés. Le projet de loi S-203 interdira sur le sol canadien la reproduction, l’importation, l’exportation et les captures de dauphins, marsouins et autres cétacés, conformément au projet de loi 80 de l’Ontario, adopté le 28 mai 2015.

Présenté pour la première fois en 2015 par le sénateur Wilfred P. Moore (aujourd’hui à la retraite), le texte a ensuite été porté par le sénateur Murray Sinclair. Après trois années de débat approfondi, le projet de loi avait été approuvé par le Sénat Canadien le 23 octobre 2018. Le projet de loi a ensuite été défendu par la chef du Parti vert, Elizabeth May (députée de Saanich-Gulf Islands) à la Chambre des communes.

« Le Canada passe désormais du bon côté de l’histoire avec l’adoption du projet de loi S-203 qui vise à abolir la captivité des cétacés. Il y a trente ans, j’ai reçu une photo qui m’a beaucoup troublé, d’un dauphin nommé Duke, un grand dauphin qui a performé pendant plusieurs dizaines d’années au Marineland de Niagara Falls, jusqu’à sa disparition au début des années 1990. Duke était en réalité le dauphin le plus battu et le plus martyrisé que j’ai jamais vu. Merci Cara Sands d’avoir pris la défense de Duke comme personne n’aurait pu le faire. Cette loi est pour toi et Duke. Elle s’est faite attendre. » ~ Ric O’Barry, fondateur et directeur du Dolphin Project

Au Canada, deux aquariums hébergent actuellement des cétacés captifs, notamment l’aquarium de Vancouver en Colombie-Britannique et le Marineland du Canada, à Niagara Falls, en Ontario. Les cétacés suivants inventoriés bénéficieront de cette législation :

  • L’Aquarium de Vancouver – un dauphin à flancs blancs du Pacifique (Helen)
  • Le Marineland du Canada – une orque (Kiska), cinq grands dauphins (Tsunami, Echo, Lida, Sonar et Marina) et plus de cinquante bélugas

Depuis plus de trois dizaines d’années, Ric O’Barry soutient activement les efforts locaux en Ontario pour sensibiliser le public au sort des mammifères marins captifs. Nous félicitons toutes les personnes engagées ayant contribué à l’adoption de cette loi cruciale pour les dauphins et autres cétacés, ainsi que les citoyens canadiens qui ont prouvé qu’ils étaient opposés au maintien des cétacés en captivité. À travers le monde, le Dolphin Project a contribué à l’adoption de lois visant à protéger les dauphins, et il continuera à le faire jusqu’à ce que tous les bassins soient vides !

Article original : Canada Passes Historic Anti-Captivity Law

Photo : Dolphin Project

Russie - Traquées, enfermées, revendues… le scandale de la "prison des baleines"
Tourisme animalier : la grande illusion

Un commentaire

  1. Degueldre   •  

    Enfin ils vont être libres car ds un aquarium géant quand on peut aller ds l’ océan ce n’ est que du bonheur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *