Russie – Les orques et bélugas en captivité vont être libérés

Les cétacés étaient entassés dans des petits bassins en Extrême-Orient et leur sort avait ému le monde entier. Poutine a annoncé leur libération imminente.

Les autorités russes ont annoncé jeudi la remise en liberté imminente de cétacés entassés dans des bassins en Extrême-Orient et dont le sort avait suscité l’émotion dans le monde entier.

En pleine séance annuelle de questions-réponses de Vladimir Poutine à la télévision, une journaliste de la télévision publique a rapporté en direct que deux orques et six bélugas avaient été retirés des bassins où ils se trouvaient pour être relâchés dans la nature.

La diffusion en février de photographies de 11 orques et 93 bélugas présents depuis l’été dans des petites piscines près de Nakhodka, dans l’Extrême-Orient russe, pour être vendus à l’étranger avait déclenché une vague de protestations internationales.

 

Environ 4 mois

Face au scandale, les autorités russes avaient promis de réintroduire les cétacés dans la mer. Elles s’étaient cependant attirées les critiques de scientifiques en disant compter les relâcher à proximité immédiate du lieu où ils sont tenus captifs, à 1300 kilomètres de leur lieu de capture en mer d’Okhotsk. Finalement, les mammifères marins doivent êtres relâchés au large d’un archipel de la mer d’Okhotsk.

Selon le vice-Premier ministre Alexeï Gordeïev, la libération de tous les animaux prendra «environ quatre mois». «Un orque peut être vendu pour, à ce que je sais, près de 100 millions de dollars (…) Lorsque de grosses sommes sont impliquées, les problèmes sont plus durs à régler. Dieu merci les choses commencent à bouger», a réagi Vladimir Poutine.

Le gouvernement a promis de supprimer la faille juridique utilisée par les trafiquants pour vendre des animaux à l’étranger, en particulier en Chine. (afp/nxp)

Source : tdg.ch, le 21.06.19
Photo : Christopher Michel – commons.wikimedia.org

 

Voir également ce lien complémentaire qui donne des précisions sur le long transport des cétacés.

Un sanctuaire pour offrir une seconde chance aux orques captives
Cargolux transporte deux bélugas vers la liberté

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *