Vers une France sans delphinarium ?

Dans le monde, au moins 21 pays/états ont adopté une législation protégeant les cétacés de la captivité. D’ici la rentrée, nous devrions être fixés sur l’avenir des delphinariums en France…

La dernière réunion liée aux groupes « bien-être animal » s’est tenue hier au Ministère de la Transition Ecologique et Solidaire, à Paris, en présence de Monsieur le Ministre François de Rugy.

Lors de ce nouveau rendez-vous, les associations et professionnels (delphinariums, zoos, cirques et élevages de vison) ont remis leurs propositions au Ministre.

 

Pour rappel, Réseau-Cétacés a été intégré au groupe de travail sur les cétacés en delphinarium. A ce titre, nous avons participé – aux côtés de C’est Assez ! & de la LFDA – à plusieurs réunions de travail lors desquelles nous avons pu échanger avec les responsables des delphinariums, en présence de représentants du gouvernement.

C’était prévisible, ces réunions n’ont pas permis d’aboutir à un consensus entre nos ONG et les professionnels.

Les delphinariums sont enclins à effectuer des travaux visant à un « mieux-être » des cétacés détenus si leur avenir n’est pas entâché par une interdiction de reproduction.

La position des ONG est, quant à elle, claire et sans compromis : nous demandons l’interdiction de reproduction des cétacés captifs en France (orques et grands dauphins) – ainsi que l’interdiction d’importation de nouveaux individus – de manière à ce que la lignée actuellement détenue soit la dernière.

A l’appui de sa demande, Réseau-Cétacés a fourni – tout au long des débats – plusieurs contributions (mémoire sur la contraception, mémoire relatant les soucis dentaires des orques captives etc…). Hier, un rapport global de 42 pages – réalisé avec nos équipes juridiques et scientifiques a également été remis. Ce rapport démontre – de manière juridique, technique et scientifique – que la place d’un cétacé n’est pas dans un bassin. Pour la partie scientifique, il se base – notamment – sur plus de 30 publications dont les auteurs sont d’éminents spécialistes.

Nous adressons tous nos remerciements à Laura Cavé et Coline Mionnet pour leur aide et précieux soutien à l’équipe de Réseau-Cétacés dans le cadre de ces contributions.

Nous remercions de nouveau Monsieur le Ministre, Monsieur Blanchard et Madame Debos d’avoir rendu ces échanges possibles.

Photo : Réseau-Cétacés
 
 
La libération des animaux captifs de la «prison des baleines» russe immortalisée en vidéo
Election de Mister Triton France - Centre Aquatique du Val d'Europe, le 30 juin 2019

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *