Russie – Prison des Baleines : au moins une orque relâchée en mer a rejoint un groupe de congénères

Communiqué de presse de @vniro_life du 21 août 2019 (traduction de Réseau-Cétacés).

Les scientifiques du VNIRO impliqués dans la réhabilitation et la libération des orques et bélugas de la baie de Srednyaya (mer d’Okhotsk) déclarent que les animaux s’adaptent avec succès à la vie sauvage (…)

Ceci est démontré par l’analyse des signaux provenant des balises satellites, ainsi que par la surveillance visuelle des animaux.

« Tous les animaux relâchés sont finalement arrivés aux îles Shantar, où ils avaient été capturés et où ils pourraient retrouver leur groupe d’origine. Pendant leur captivité, ils n’ont pas perdu leurs instincts naturels – on peut dire sans se tromper qu’ils ont commencé à se nourrir eux-mêmes et à établir des liens sociaux avec leurs congénères sauvages », a déclaré Vyacheslav Bizikov, directeur adjoint de la recherche à VNIRO.

Au cours de la surveillance dans les îles Shantar, les scientifiques du VNIRO ont découvert 5 familles d’orques sauvages avec un nombre total de plus de 30 individus ; récemment, on a appris qu’une orque munie d’une balise satellite se déplace au sein d’un groupe près de la baie Konstantin.

Il est important de noter qu’un certain nombre d’organisations environnementales publiques – membres de la coalition Free Russian Whales – d’experts indépendants et de représentants de Greenpeace Russie – qui ont participé à la troisième étape de la libération de mammifères marins sur toute sa durée –  ont déjà rejoint le réseau de surveillance des animaux.

Les scientifiques et les écologistes ont convenu d’échanger des informations pertinentes sur la localisation des animaux et leur comportement, des photos et du matériel vidéo.

À ce jour, 8 orques sur 10 et 6 bélugas sur 87 ont été relâchés en mer. Demain, 22 août, la 4ème étape de libération débutera avec le transport de 2 orques et de 6 bélugas.

Commentaire de la coalition Free Russian Whales :

« Nous sommes heureux d’apprendre que les orques récemment relâchées aient pu rejoindre des groupes sauvages.

Nous tenons à confirmer qu’un accord sur l’échange d’informations avec la VNIRO a été conclu, ce dont nous sommes très heureux. Nous nous réjouissons de la perspective d’une coopération accrue dans la surveillance des animaux qui vont être libérés prochainement. »

Elisabeth Borne présentera cet automne un plan d’action pour le bien-être de la faune sauvage captive
Rencontre avec Sasha - 14 ans - qui a manifesté devant Marineland le 5 août dernier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *