Brésil ~ Un groupe de dauphins aide des pêcheurs à attraper des poissons depuis 1847

Un magnifique exemple de cohabitation et de coopération inter-espèces.

Dans le bassin de Laguna, au sud du Brésil, se déroule un drôle de spectacle. En effet, là-bas, les dauphins aident les pêcheurs à garnir leurs filets de poissons. Une pêche dite « collaborative » mais dont l’intérêt pour les dauphins peut échapper à notre compréhension.

Le dauphin, le meilleur ami des pêcheurs ?

Si l’adage veut que le chien soit le meilleur ami de l’Homme, peut-être que le dauphin devrait y avoir aussi sa place. En effet, si dans certaines parties du monde, le dauphin est considéré comme un concurrent à la pêche et qu’il est chassé par les pêcheurs, à Laguna, il en va autrement.

Dans ce coin du Brésil, « environ 200 pêcheurs artisanaux locaux dépendent presque entièrement des dauphins pour la capture de leurs poissons », déclare Fabio Daura-Jorge, un chercheur de l’université fédérale de Santa Catarina, au Brésil, qui a observé cette curieuse relation entre pêcheurs et dauphins. Dans un communiqué adressé à LiveScience, il ajoute même que « les pêcheurs ne pêchent pas sans l’aide des dauphins ».

Une coopération qui dure depuis plus d’un siècle

En fait, les recherches de Fabio Daura-Jorge ont révélé qu’il existait un groupe local d’environ 20 dauphins qui travaillait avec les pêcheurs. Ces derniers ont même attribué un petit nom à ces animaux comme « Scooby » ou « Caroba », qui collaborent avec les pêcheurs depuis plus de 15 ans.

Le groupe de dauphins coopératifs ramène ainsi des poissons sur le rivage, généralement des mulets en hiver et des anchois en été, et signale aux pêcheurs (en montrant leur nageoire dorsale ou en faisant claquer leur nageoire caudale contre la surface de l’eau) où ils doivent jeter leurs filets pour attraper les poissons. Selon Daura-Jorge, « le poisson fourni grâce à la pêche coopérative avec les dauphins a une valeur économique et sociale importante à prendre en compte. Essentiellement, si nous perdons cette collaboration avec les dauphins, nous perdons ce mode de vie traditionnel unique. »

En effet, selon les historiens de la ville, cette pêche collaborative entre les humains et les dauphins daterait de 1847. Qui a dressé ces dauphins pour agir de la sorte et comment en sont-ils arrivés à adopter et transmettre cette collaboration avec les humains ? Nul ne le sait jusqu’à maintenant.

Mais quel est l’intérêt de cette pratique pour les dauphins ? 

Paulo Simoes-Lopes, professeur à l’université fédérale de Santa Catarina, a tenté de comprendre ce qui poussait les dauphins à agir ainsi. Selon ce chercheur, la pêche coopérative permet d’isoler le poisson et de le priver de ses repères si bien que quand les pêcheurs lancent leurs filets, les poissons paniquent et les dauphins en profitent pour chasser. Ainsi, cette collaboration permettrait aux dauphins d’attraper de grandes proies qu’ils auraient du mal à capturer avec une simple poursuite.

De plus, le chercheur avait découvert via ses observations que la plupart des dauphins sont sédentaires. Il avait particulièrement identifié 55 dauphins sédentaires dont 21 parmi eux qui collaboraient avec les pêcheurs.

En tout cas, si cette pêche collaborative semble être un formidable phénomène qui témoigne d’une amitié possible entre les animaux, aussi bien terrestres que maritimes, et l’être humain, elle connait plusieurs difficultés notamment, comme le rapporte le biologiste Joe Roman dans un article paru dans Slate.fr, la pollution de la mer, la surpêche et les prédateurs des dauphins. Voici une vidéo de Brut qui résume la pêche collaborative entre humains et dauphins dans le bassin de Laguna, au Brésil :

Source : dailygeekshow.com, le 01.09.19

Souvent confondu avec le dauphin, qu'est-ce qu'un globicéphale ?
Un groupe d’environ 150 dauphins dans la baie des Sables-d’Olonne

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *