Canada ~ Une vidéo citoyenne contre le projet énergie Saguenay

Tandis qu’Énergie Saguenay poursuit sa campagne de séduction auprès des Québécois et Québécoises, des groupes de citoyens et des personnalités publiques se mobilisent pour témoigner de leur refus du projet de gazoduc, d’usine de liquéfaction de gaz naturel et de terminal maritime. Dans une vidéo intitulée «Gazoduq/GNL Non merci!» publiée par Le Pacte pour la Transition le 19 septembre, des dizaines de personnes récitent un argumentaire militant contre le projet de gazoduc et d’usine de gaz naturel liquéfié. La Coalition Fjord, le collectif Gazoduq, parlons-en!, GroupMobilisationet Déclaration d’Urgence Climatique (DUC) ont aussi participé à la création de la vidéo.

Les participants et participantes de la vidéo martèlent qu’il n’y aura pas d’acceptabilité sociable pour le projet. Rappelons qu’Énergie Saguenay inclut le développement d’un gazoduc (un synonyme de pipeline) reliant l’Alberta au Québec pour transporter le gaz naturel extrait par fracturation (ce qu’on appelle du gaz de schiste). Au bout du gazoduc se trouverait une usine de liquéfaction, d’où l’acronyme GNL pour gaz naturel liquéfié. L’usine se trouverait près du port à Saguenay, arrondissement La Baie, pour exporter partout sur la planète le GNL. Les navires passeraient donc dans le dernier refuge acoustique naturel protégé des bélugas du Saint-Laurent, une population en voie de disparition. Ils poursuivraient leur chemin dans l’habitat essentiel des bélugas et dans des zones d’alimentation importantes du rorqual bleu, une autre espèce en voie de disparition.

Dans la vidéo, les participants et participantes rappellent les risques de bris le long du gazoduc, l’absence de preuves de retombées économiques importantes au Québec, la menace de la pollution sonore pour les bélugas, etc. Les sujets effleurés dans la vidéo seront approfondis lors d’une tournée intitulée «GNL & Gazoduq : regard interdisciplinaire en santé publique, économie, énergie et environnement». Six conférenciers et conférencières provenant autant du milieu de la santé, de la biophysique, du droit que de l’ingénierie discuteront des enjeux liés au projet. La tournée passera à Rouyn-Noranda et à Amos, collectivités touchées par le passage du pipeline et à Saguenay, collectivité touchée par le pipeline, l’usine et le port.

Le directeur général de Promotion Saguenay, Patrick Bérubé, trouve sain que le public milite, mais trouve que la vidéo ne présente pas suffisamment de points de vue différents. En entrevue à Ici Saguenay, il dit que plusieurs éléments présentés dans la vidéo sont erronés, sans en nommer aucun ni rectifier aucun fait. Énergie Saguenay n’a pour sa part pas fait de déclaration publique.

Une campagne de séduction pour Énergie Saguenay

Alors que les évaluations environnementales fédérale et provinciale ne sont pas encore terminées, Énergie Saguenay fait des annonces de futur soutien aux communautés qui seront touchées par le passage du gazoduc et de l’usine de liquéfaction. 34 millions de dollars seraient investis au Québec si le projet venait à voir le jour. Rappelons que le projet représenterait un investissement privé de 14 milliards de dollars. Énergie Saguenay est un projet piloté par des investisseurs étatsuniens, soit Breyer Capital et Freestone International. Sur son blogue et les réseaux sociaux, Énergie Saguenay publie des articles sur les avantages du gaz naturel liquéfié dans la lutte aux gaz à effet de serre, un point qui fait débat dans la communauté scientifique.

Source & liens complémentaires : baleinesendirect.org, le 23.09.19
Photo : Ansgar Walk – commons.wikimedia.org

Près de deux cents dauphins se sont échoués sur une plage du Cap-Vert
L'ancêtre de la baleine utilisait ses « mains » pour nager, et loin !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *