Le projet The Ocean Cleanup a collecté du plastique avec succès pour la première fois !

Un nouveau test effectué dans le cadre du projet The Ocean Cleanup s’est déroulé avec succès. Après l’échec de l’an dernier, du plastique a été collecté efficacement et à grande échelle pour la toute première fois !

L’échec de 2018

La dernière fois que nous évoquions la barrière flottante du projet Ocean Cleanup, ce fut en fin d’année dernière. Le 8 septembre 2018, le dispositif System 001 a été déployé au large de San Francisco. Il s’agit d’un filet sous-marin de 3 mètres de profondeur accroché à un tuyau en forme de U (ou de fer à cheval) de 600 mètres de long. Le but était de retenir les déchets et de les collecter en attendant que des navires les ramènent sur la terre ferme afin d’être traités. Cette barrière test était la première d’une série de 60 !

Malheureusement, ce test s’est soldé par un échec. En effet, les déchets plastiques se déplaçaient plus vite que la barrière, si bien que ces derniers avaient le temps de ressortir tuyau en forme de U. Deux problêmes avaient été identifiés. Il s’agissait de l’oscillation des extrémités des barrières flottantes ralentissant l’ensemble de l’installation. Il y avait également la vibrations aux extrémités du tuyau, repoussant le plastique. Ainsi, ces défauts semblent avoir été corrigés, selon un article du Guardian publié le 3 octobre 2019.

Le succès au rendez-vous

Il est question d’une nouvelle phase de test ayant été couronnée de succès. À l’origine de ce projet, le néerlandais Boyan Slat a déclaré avoir collecté du plastique à grande échelle pour la première fois dans l’océan Pacifique. L’intéressé estime que le dispositif pourra enfin assumer les objectifs du projet. Rappelons qu’il est question de vider de moitié d’ici 5 ans et à raison de 15 000 tonnes par an “la grande zone d’ordures du Pacifique”, située entre la Californie et Hawaï. Il s’agit d’une des cinq gyres océanique (Pacifique nord) emprisonnant de nombreux déchets plastique.

Les autres gyres se trouvent dans le pacifique sud, l’atlantique nord et sud ainsi que dans l’océan Indien. Ces tourbillons ne concentrent pas les plastiques à eux seuls. En effet, une étude remontant à 2014 estimait déjà que 88% de la surface des océans était concernée ! Par ailleurs, les micro-plastiques ont atteint les profondeurs des océans.

Source : SciencePost – Publié le 06.10.2019
Vidéo de une : Youtube

 

Après quelques jours passés dans la Tamise, la baleine à bosse est décédée
Une baleine à bosse aperçue en Seine-Maritime : « Une observation exceptionnelle »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *