[ Prison des Baleines ] – Russie : 50 bélugas revendus à des entreprises chinoises ?

Selon des informations de l’association Free Russian Whales, le ministre russe des Ressources naturelles et de l’écologie serait en passe de vendre 50 bélugas – issus de la terrible « prison des orques et bélugas » – à des entreprises chinoises. La Fondation 30 Millions d’Amis condamne cette éventualité, alors même que les cétacés devaient être tous libérés…

D’une prison à une autre ? 50 bélugas, précédemment emprisonnés et entassés près de Nakhodka, à l’Extrême-Orient russe, seraient au centre de négociations entre la Russie et des entreprises chinoises pour leur rachat. Actuellement en transit dans un centre de réhabilitation, les animaux étaient pourtant censés être relâchés dans leur mer natale d’Okhotsk à l’instar des 10 orques et 26 congénères déjà libérés.

Stupeur chez les associations de protection animale

Alors que des informations filtrent sur une rencontre entre le ministre des ressources naturelles russes et de l’écologie Dmitry Kobylkin et des entreprises chinoises, la stupeur est de mise chez les protecteurs des animaux. « Ces entreprises chinoises ont déjà payé pour ces 50 bélugas, révèle l’association Free Russian Whales dans un communiqué. Récemment, le gouvernement chinois a commencé à défendre les intérêts commerciaux des entreprises en question. Cela a abouti à cette réunion… »

Une hypothèse funeste qui a d’autant plus de mal à passer que la libération de l’ensemble des orques et des bélugas prisonniers avait été annoncée et initiée le 20 juin 2019. « D’après nos informations, l’un des organisateurs de cette réunion est Alexander Botvinko, secrétaire-adjoint du Vice-premier ministre dans le district fédéral de l’Extrême-Orient présidé par Youri Troutnev, précise Free Russian Whales. Ce dernier s’était exprimé en faveur de la poursuite de la capture des cétacés pour les vendre sur les marchés étrangers… »

61 bélugas toujours pas libérés

Pour rappel, la justice avait déjà prouvé que les captures des orques et des bélugas par 4 entreprises russes étaient illégales. « Il a également été établi par le tribunal que la loi russe interdit la vente et le transfert de cétacés à des fins éducatifs et culturelles tant en Russie qu’à l’étranger », conclut Free Russian Whales qui a décidé d’envoyer une lettre au Procureur général russe.

Depuis la diffusion de photographies montrant 11 orques et 93 bélugas entassés dans des prisons de glace minuscules à l’été 2018, la Fondation 30 Millions d’Amis appelle le gouvernement russe à respecter sa promesse de libérer les 61 bélugas restants et de ne pas les aliéner à des delphinariums.

Source : 30millionsdamis.fr, publié le 15.10.19
Photo : Bennett Graff – commons.wikimedia.org

 

Japon - Des dauphins abandonnés face au typhon Hagibis
Bali : un sanctuaire créé pour les dauphins captifs confisqués

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *